Review of: Craze
Horreur:
Freddie Francis

Reviewed by:
Rating:
2
On 28 juillet 2018
Last modified:28 juillet 2018

Summary:

Un petit film d'horreur dans l'esprit seventies, avec une prestation sympathique de Jack Palance.

Un petit film d’horreur dans l’esprit seventies, avec une prestation sympathique de Jack Palance.

Craze (1974)

Réalisé par Freddie Francis

Ecrit par Herman Cohen et Abel Kandel d’après le roman d’Henry Seymour

Avec Jack Palance, Martin Potter, Diana Dors, Trevor Howard, Hugh Griffith, Julie Ege, Edith Evans, Suzy Kendall, Kathleen Byron,…

Directeur de la photographie : John Wicox / Montage : Henry Richardson / Direction artistique : George Provis / Musique : John Scott

Produit par Herman Cohen pour

Horreur

96mn

UK

Neal Mottram (Jack Palance), un antiquaire londonien fauché, est un adepte de la magie noire et de la sorcellerie. Dans sa cave, il organise de messes noires à la gloire Chuku, un Dieu africain. Par accident il tue une ancienne adepte, et comprend que Chuku réclame des sacrifices humains en échange de la fortune et de sa protection. Pour Mottram, il n’y a plus qu’une chose à faire : Au boulot !

« Craze » est un film d’horreur seventies, avec son lot de jeunes femmes aux moeurs légères sauvagement assassinées. Rien de bien original ici et le réalisateur Freddie Francis livre un film sans prétention mais non dénué de petits clins d’oeil humoristiques (il faut dire que l’histoire est assez grotesque) et de giclées de sang.

Le film est produit par Herman Cohen, un producteur originaire de Detroit spécialisé dans les films d’horreur à petit budget, tournés aux USA (« I was a Teenage Werwolfe » en 1957) et en Angleterre dès la fin des années 50 : « Horrors of the Black Museum » (1959) ou « Berserk » (1967).

Cohen retrouve ici Freddie Francis avec lequel il avait déjà travaillé sur « Konga » (1970). Le génialissime chef opérateur Oscarisé qui a travaillé entre autres pour Jack Cardiff et David Lynch   est  passé à la réalisation dès 1962 avec « The Brain », se concentrant particulièrement sur les nanars horrifiques.

Niveau casting, le film a le bon goût de nous proposer Jack Palance, qui excelle comme toujours les rôles de méchants inquiétants à souhait. Mais on notera aussi les participations de Diana Dors, dans l’une de ses appartions tardives, du grand Trevor Howard (avec lequel Francis avait déjà travaillé sur « Sons and Lovers » de Jack Cardiff) et de Hugh Griffith (excellent en vieux notaire un peu gâteux). Parmi les victimes sacrifiées au nom de Chuku, c’est toujours un plaisir de croiser Edith Evans (The Whisperers), Kathleen Byron (Black Narcissus) ou encore Suzy Kendall (Up the Junction). Un casting plutôt impressionnant pour un petit film d’horreur !

DVD zone 2 UK. Studio Screenbound Pictures (2016). Version originale avec des sous-titres anglais.

A découvrir également :

%d blogueurs aiment cette page :