Review of: The Skull
Horreur:
Freddie Francis

Reviewed by:
Rating:
3
On 5 septembre 2018
Last modified:5 septembre 2018

Summary:

Un bon film d'horreur de la Amicus avec le duo Cushing-Lee à l'affiche et réalisé avec talent par Freddie Francis.

Un bon petit film d’horreur de la Amicus avec le duo Cushing-Lee à l’affiche et réalisé avec talent par Freddie Francis.

The Skull (1965)

(Le crâne maléfique)

Réalisé par Freddie Francis

Ecrit par Milton Subotsky d’après une histoire de Robert Bloch

Avec Peter Cushing, Patrick Wymark, Christopher Lee, Jill Bennett, Nigel Green,…

Directeur de la photographie : John Wilcox / Direction artistique : Bill Constable / Montage : Oswald Hafenrichter / Musique : Elisabeth Lutyens

Produit par Milton Subotsky et Max Rosenberg pour Amicus Productions

Horreur

83mn

UK

Christopher Maitland (Peter Cushing) écrit sur les superstions et collectionne les artefacts diaboliques. Grâce à l’aide du peu recommandable Marco (Patrick Wymark) il met la main sur deux belles pièces : un livre consacré au Marquis de Sade avec une reliure faite de peau humaine et le crâne même du fameux auteur. Malheureusemnet pour Maitland, le crâne est encore possédé par l’âme diabolique de son ancien propriétaire !

Passé à la réalisation au début des années 60, le directeur de la photographie Freddie Francis est au milieu des années un réalisateur réputé de film d’horreurs . En 1965, il sort pas moins  trois films du genre : « Dr. Terror’s House of Horrors »  et « The Skull » pour Amicus, ainsi qu’ « Hysteria » pour la Hammer.

Le film est produit par le grand concurrent de la Hammer, Amicus Producitons créé par les producteurs new yorkais Milton Subotsky et Max Rosenberg qui s’étaient essayé à l’horreur avec « The City of the Dead » (1960). Quand ils ont fondé Amicus en 1962, ils ont démarré par la comédie musicale « It’s Trad, Dad! » signée Richard Lester (le futur réalisateur des deux films des Beatles et de « The Knack… » ! Ce n’est qu’en 1965 qu’ils font leur début dans l’horreur avec donc deux films de Freddie Francis.

Et c’est une jolie réussite. Alors qu’en 1965, la Hammer tente de limiter les coups de production en prenant la décision de tourner deux films à la suite dans les mêmes décors, Amicus se donne les moyens de concurrencer la Hammer sur son propre terrain et recrutent sans hésiter les stars du studio Peter Cushing et Christopher Lee ! A la réalisation, Freddie Francis avait également déjà à l’époque tourné à trois reprises pour la Hammer (« Paranoiac », « Nightmare » et « The Evil of Frankenstein ») et était en train d’en tourner un quatrième (« Hysteria »).

Le film bénéficie de l’implication d’un Peter Cushing très en forme et bien entouré de Christopher Lee (qui ici a le « petit » rôle d’un collègue collectionneur de Maitland) mais aussi de Patrick Wymark (dans le rôle du voleur-vendeur d’artefacts diaboliques) ou encore de Jill Bennett (dans le rôle de la femme de Maitland) et qu’on voit la même année au générique de « The Nanny » pour la Hammer).

La réalisation de Francis se montre inspirée avec de bonnes idées de mise en scène, renforcées par une direction artistique (Bill Constable) et une musique (Elisabeth Lutyens) à l’unisson.

Quant au scénario, il est efficace, même s’il n’est pas inoubliable. Il est dommage que la stature du Marquis de Sade ne soit pas utilisée de façon plus intelligente. En l’occurrence, ça aurait pu être n’importe qui d’autre que ça n’aurait pas changé plus de deux ou trois phrases dans le script.

Le scénario est écrit par le producteur Milton Subotsky d’après une nouvelle de l’écrivain américain Robert Bloch. Ce dernier était devenu célèbre grâce à l’adaptation de l’un de ses livres « Psycho » par Hitchcock. Bloch avait depuis signé plusieurs scénarios de films d’épouvante en 1964 aux Etats Unis et il signera par la suite plusieurs scénarios pour Amicus avec Freddie Francis à la réalisation : « The Psychopath » (1966), « The Deadly Bees » (1966) et « Torture Garden » (1967).

Il est probable que le film débarque en France chez ESC qui a commencé récemment (automne 2018) à éditer le catalogue Amicus dans sa collection « British Terrors ». En attendant, le combo Blu-ray DVD du studio Eureka! est très recommendable.

Combo Blu-ray/DVD UK. Studio Eureka! (2015). Version originale avec sous-titres optionnels en anglais. Livret de 36 pages, interviews de Kim Neman (critique et écrivain) et Jonathan Rigby (historien du cinéma)

A découvrir également :

%d blogueurs aiment cette page :