Drame / Horreur:
Seth Holt

Reviewed by:
Rating:
4
On 9 septembre 2011
Last modified:27 octobre 2017

Summary:

"The Nanny" est un drame terrifiant produit par la Hammer avec la grande Bette Davies qui incarne ici un monstre très humain.

« The Nanny » est un drame terrifiant produit par la Hammer avec la grande Bette Davies qui incarne ici un monstre très humain.

The Nanny (1965)

(Confessions à un cadavre)

Réalisé par Seth Holt

Ecrit par Jimmy Sangster d’après le roman de Marryam Modell

Avec Bette Davis, Wendy Craig, William Dix,…

Directeur de la photographie : Harry Waxman

Produit par Jimmy Sangster pour Hammer Film Productions

Drame

91 mn

UK

Une nounou anglaise (Bette Davis) s’occupe de Virginia, une jeune femme en deuil depuis la mort de sa petite fille deux ans plus tôt qui aurait été tué par son frère Joey. Alors que le mari se prépare pour aller chercher Joey, aujourd’hui âgé de dix ans, et  en pension depuis la mort de sa soeur, Virignia craque. Il s’avère rapidement que Joey se méfie de la nounou qu’il accuse d’avoir tué sa soeur et de vouloir à présent se débarrasser de lui.

TheNanny1965-afficheOn ne s’attendrait pas forcément à voir la grande Bette Davis dans un film Hammer, mais quelle association de rêve : L’une des plus célèbres méchantes d’Hollywood rencontre le plus grand studio anglais d’horreur !

Mais attention « The Nanny » n’est pas un film d’horreur mais un drame poignant sur une femme qui a consacré sa vie aux enfants des autres jusqu’à en oublier sa propre vie et son propre enfant. L’interprétation de Bette Davis, tout en subtilités et en retenue, est exemplaire. Le jeune William Dix tient également bien son rôle face à Bette Davis. Un exploit.

Le film bénéficie également d’une belle réalisation avec un beau noir et blanc et une utilisation très maligne de la profondeur de champ qui permet de suivre l’action sur plusieurs plans dans l’appartement familial où se déroule quasiment la totalité du film.

Dès les premières scènes le ton est donné avec une nounou infantilisante et manipulatrice qui domine cette famille. La vérité sera révélée par flashback qui explique le titre français (confession à un cadavre), titre au demeurant passablement idiot. Le film mise une lente montée de la tension psychologique. Une montée en puissance qui globalement fonctionne bien grâce à des dialogues et des situations qui ne se précipitent jamais, mais donnent le temps à l’ambiance malsaine du film de prendre toute son ampleur.

Dans « The Nanny », Bette Davis est le monstre le plus humain jamais filmé par la Hammer. A noter que Bette Davies sera de retour chez la Hammer pour un autre drame psychologique de bonne réputation « The anniversary » (1968).

DVD 20th Century Fox. Version française et version originale sous titrée en Français.

A découvrir également :