John Schlesinger

John Schlesinger (1926–2003)

 

De 1962 à 1976, presque tous ses films sont à classer parmi les classiques du cinéma anglo-saxon. Pourtant John Schlesinger, cinéaste anglais né à Londres, reste une figure méconnue du grand public.

Tout le monde avec un minimum de culture cinématographique a entendu parler des classiques du cinéma américain que sont “Macadam Cowboy” (1969) et “Marathon Man” (1976). Ceux qui connaissent un peu le paysage cinématographique des années 60 connaissent les productions anglaises suivantes : “Billy Liar” (1963), “A kind of loving” (1962) ou “Darling” (1965).

Pourtant combien savent que tous ces films ont été réalisés par un seul et même homme : le grand John Schlesinger ? La réponse est “Pas assez” !

La fin de sa carrière sera nettement moins intéressante (il commettra même son dernier film avec Madonna “The next big thing” / “Un couple presque parfait” en 2000), mais il signera notamment deux très bons téléfilms basés sur des scénarios d’Alan Bennett : “An englishman abroad” (1983) et “A question of attribution” (1991).

Néanmoins, et même si je n’ai pas vu tous ses films, je tiens à signaler que je suis très fan de l’une ses oeuvres moins connues, même s’il s’agit d’un film américain en l’occurrence : le fabuleux “The day of the locust” (Le Jour du fléau, 1975), une sublime, surprenante et dérangeante satire du système hollywoodien. A voir absolument.

 

Œuvres principales (et hautement recommandables) :

A question of attribution (UK, TV, 1991)

An englishman abroad (UK, TV, 1983)

Marathon Man (USA, cinéma, 1976)

The day of the locust / Le jour du fléau (USA, cinéma, 1975)

Sunday Bloody Sunday / Un dimanche comme les autres (UK, Cinéma , 1971)

Macadam Cowboy (USA, cinéma, 1969)

Far from the madding crowd (UK, cinéma, 1967)

Darling (UK, cinéma, 1965)

Billy Liar (UK, cinéma, 1963)

A kind of loving (UK, cinéma, 1962)

%d blogueurs aiment cette page :