Horreur:
Oswald Mitchell

Reviewed by:
Rating:
4
On 7 août 2021
Last modified:26 août 2021

Summary:

Le fameux duo de voleurs de cadavres Burke et Hare interprété par les très convaincants Tod Slaughter et Henry Oscar

Le fameux duo de voleurs de cadavres Burke et Hare interprété par les très convaincants Tod Slaughter et Henry Oscar

The Greed of William Hart (1948)

Réalisé par Oswald Mitchell

Ecrit par John Gilling

Avec Tod Slaughter, Henry Oscar, Patrick Addison, Anne Trego,…

Assistant réalisateur : John Gilling / Opérateur caméra : W. Noakes / Montage : John F. House

Produit par Gilbert Church pour Ambassador Films

Crime / Horreur

UK

En 1828, à Edinburgh, deux immigrés irlandais Mr. Hart (Tod Slaughter) et Mr. Moore (Henry Oscar), se procurent des corps pour les vendre au Dr Cox (Arnold Bell). Un soir, ils s’en prennent à Mary, une jeune femme trop alcoolisée et l’assassinent. Mais son amie Janet (Anne Trego) accompagnée de son fiancé Hugh (Patrick Addison), décident de tirer l’affaire au clair.

“The Greed of William Hart” fait partie des derniers films tournés par Tod Browning, Mr Death lui-même et avant tout homme de théâtre spécialisé dans les drames horrifiques victoriens où il tient avec délectation les rôles de méchants. Il a fait ses débuts au cinéma en 1935 en reprenant les rôles qui avaient fait sa gloire sur les planches sous l’égide du réalisateur et producteur George King. Il joue ainsi les nobliaux cruels dans “Maria Marten, or The Murder in the Red Barn” (1935) ou encore le fameux barbier démoniaque Sweeney Todd dans “The Demon Barber of Fleet Street” (1936).

Après la seconde guerre mondiale, Tod Slaughter reprend la direction du grand écran, toujours dans ses rôles de méchants. Dans ce “The Greed of William Hart”, sorti en 1948, il incarne avec Henry Oscar le duo le plus célèbre de trafiquants de cadavres, Burke et Hare. Si les noms des protagonistes ont été changés à la demande de la censure, on reconnait bien le duo et certaines de leurs victimes.

Tod Slaughter et Henry Oscar forment un duo perfide à souhait. Le duo romantique, créé pour l’occasion, de Janet et Hugh, permet de donner un peu de légèreté et de beauté, bref de respiration, à une histoire qui est sinon assez horrible (même si bien sûr, vu l’époque, on ne montre quasiment rien à l’écran).

Le réalisateur gallois Oswald Mitchell, connu pour la série cinématographique comique “Old Mother Riley”, avec le comédien travesti Arthur Lucan, est ici en fin de carrière et signe alors plusieurs films sombres, souvent écris par un certain John Gilling, comme ici. Ce dernier assurant ici le rôle d’assistant réalisateur. John Gilling est un nom familier pour ceux qui s’intéressent aux productions de la Hammer. Il a signé pour celle-ci de nombreux films d’aventures et d’horreur qui compte parmi les meilleurs de la firme.

A noter que John Gilling reviendra sur la fameuse histoire des deux voleurs de cadavres dans “The Flesh and the Fiends” (L’impasse aux violences, 1960) avec Peter Cushing et Donald Pleasance.

“The Greed of William Hart” a ce qu’il faut d’ambiance malsaine pour en faire un film criminel et horrifique parfaitement recommendable, même si le film est trahit un peu son manque de moyens, surtout pour un film de la 2e partie des années 40.

DVD UK. Studio “Renown Pictures”. Version originale sans sous-titres.

%d blogueurs aiment cette page :