Enfin. La ré-ouverture des salles françaises aura lieu (normallement) le 19 mai MAIS avec une capacité de remplissage d’un tiers ! Cette décision fait suite alors que le gouvernement français prépare le énième déconfinement après un confinement qui n’en était pas vraiment un (à part pour les lieux culturels et les restaurants/bars).  Elle permet en tout cas de revenir sur l’une des mesures les plus ridicules de 2020, la fermeture pure et simple des salles de cinéma fin octobre 2020.

Bref, on arrive à présent à un véritable embouteillage. Selon 20 minutes, “36 films prévus dans les salles pour le 19 mai sur 400 longs-métrages dans les prochaines semaines… ça en fait encore plus de 360 à programmer. ”

Je vous ai fait un petit récapitulatif des films britanniques attendus dans les salles, certains très rapidement, d’autres nettement plus tard (comme le dernier James Bond dont la sortie mondiale a été reculé maintes fois, a failli sortir en VOD pour enfin avoir une sortie mondiale reculée à fin octobre 2021). James Bond a pas peur de mourir, mais il n’a quand même pas envie d’attraper le covid !

D’autres ont choisi directement de se passer d’une sortie salle et de se rendre directement à la case VOD (que ce soit sur MyCanal, Amazon, OCS ou Netflix) : c’est le cas de “Miss Révolution” (Misbehaviour, 2020), “The Personal History of David Copperfield” (2020), “Ammonite” (2020), “Locked Down” (2021), “Made in Italy” (2020), “Blithe Spirit” (2020), “Six Minutes to Midnight” (2020), “Greed” (2019)… parmi tant d’autres. Et bien sûr le sort de nombreux films n’est pas encore scellé comme par exemple l’adaptation moderne d’Oliver Twist “Twist” (2020) avec Michael Caine dans le rôle de Fagin ou “The Souvenir” (2019) de Johana Hogg.

En fait, à moins que j’aie oublié un film, les seuls films britanniques et présents dans les salles dès la ré-ouverture seront des reprises, excellentes ceci dit :  le film d’horreur folk culte “The Wicker Man” (1973) et le film sur la communauté jamaïcaine à Londres “Babylon” (1980)  – dont la sortie avait été interrompue au bout de deux semaines par le 2e pseudo confinement.

Pour ce qui est du reste, il ne faut pas rêver, les co-productions à gros budgets appuyées par un gros studio américain ont beaucoup plus d’espoir de passer par les salles de cinéma que les films d’auteur. C’était déjà le cas avant bien sûr, mais ça ne va pas s’améliorer dans les semaines et mois à venir.

Sorties le 19 mai

The Wicker Man” (1973, UK) réalisé par Robin Hardy (lien allociné)

Babylon” (1980, UK) réalisé par Franco Rosso (lien allociné)

Sorties le 26 mai

The Father” (UK/FR, 2020) réalisé par Florian Zeller avec Anthony Hopkins et Olivia Colman (lien allociné)

Promising Young Woman” (2020, UK/USA) réalisé par Emerald Fennell avec Carey Mulligan (lien allociné)

Bien plus tard

Juin 2021 : “Calm with Horses” (2019, IR/UK) réalisé par Nick Rowland (lien allociné)

Juin 2021 : “Saint Maud” (2019, UK) réalisé par Rose Glass (lien allociné)

23 Juin 2021 : “Un espion ordinaire (The Courier)” (2020, UK/US) réalisé par Dominic Cooke avec Benedict Cumberbatch (lien allociné)

14 Juillet 2021 : “Désigné coupable (The Mauritanian)”  (UK/US) réalisé par Kevin Macdonald (lien allociné)

8 Septembres 2021 : “Supernova” (2020, UK) réalisé par Harry Macqueen avec Colin Firth et Stanley Tucci (lien allociné)

26 Octobre 2021: “Mourir peut attendre (No Time to Die)” (2021, UK/USA) réalisé par Cary Joji Fukunaga avec Daniel Craig (lien allociné)

10 novembre 2021 : “Last Night in Soho” (2021, UK) réalisé par Edgar Wright avec Anya Taylor-Joy et Matt Smith (lien allociné)

 

%d blogueurs aiment cette page :