Un drôle de mélange entre la comédie romantique à l’américaine et la comédie type Ealing aussi charmant que désuet

Penny Princess / Fromage à gogo (1952)

Penny Princess (1952)

(Fromage à gogo)

Ecrit et réalisé par Val Guest

Avec Dirk Bogarde, Yolande Donlan, A.E. Matthews, Reginald Beckwith, Mary Clare, Edwin Styles,…

Direction de la photographie : Geoffrey Unsworth / Direction artistique : Maurice Carter / Montage : Alfred Roome / Musique : Ronald Hanmer

Produit par Val Guest

Tourné aux Studios Pinewood

Comédie / romance

UK

Lindy Smith (Yolande Donland) est une modeste vendeuse à New York qui hérite d’un Etat européen suite au décès d’un grand oncle. Et quel Etat ! Lampidorra est un micro-Etat en pleine banqueroute qui vit grâce à la contrebande. 

Un riche Américain sénile rachète Lampidorra, un micro Etat européen au bord de la faillite afin de le démonter et de le faire reconstuire aux USA ! Mais celui-ci meurt peu après son achat, et c’est un parent éloigné, une vendeuse du nom de Lindy Smith (Yolande Donlan) qui hérite de sa fortune et de l’Etat en question. Bon pour la fortune, il faudra attendre de bons mois que les avocats débloquent les fonds, mais il lui est demandé de se rendre urgemment à Lampidorra dont elle est la nouvelle reine !

Autant dire que notre petite américaine n’y comprend rien à toute cette histoire et ne se voit pas en reine, quelque fut la taille de son pays ! Mais ses citoyens tiennent à ce qu’elle prenne ses responsabilités, même s’ils sont un peu décontenancés d’apprendre que la fortune elle n’est pas encore arrivée et que la reine prend pour première mesure d’interdire la contrebande, la seule activité pourvoyeuse de devises de tout le pays ! Néanmoins par hasard notre jeune Américaine, va faire la découverte d’un mets local qui pourrait bien faire la fortune de son royaume : le Schneeze, une recette de fromage locale avec du Schnapps !! Le fromage qui rend heureux (TM) et qu’elle va commercialiser grâce à l’appui d’un jeune britannique, négociant en fromage, Tony (Dirk Bogarde) rencontré par hasard en Suisse. Tony va tomber amoureux de la reine, mais son amour sera-t-il récirpoque ? Et Lampidorra sortira-t-il de la crise financière ??

« Penny Princess » est un drôle de mélange entre la comédie romantique à l’américaine et la comédie type Ealing autour d’une petite communauté soudée contre le reste du monde. Le résultat, en glorieux Technicolor et avec ses décors de studio, est aussi charmant que tout à fait désuet.  A l’image de la sautillante (et parfois exaspérante) Yolande Donlan, actrice américaine qui avait déjà tourné plusieurs fois avec le réalisateur Val Guest depuis 1949 (qu’elle épousa en 1954. Ensemble ils tourneront sept films – dont le plus marquant à mon goût est « Expresso Bongo« , mais Donland, se retirera du cinéma progressivement à partir du début des années 60, notamment du fait de problèmes de dépression chronique) .

Un jeune Dirk Bogarde, alors star montante, joue ici un rôle anecdotique mais où il a l’occasion de tester son timing comique avant la grande révélation deux ans plus tard dans « Doctor in The House » qui fera de lui l’une des plus grandes stars du cinéma britannique.

Le scénariste et réalisateur Val Guest avait déjà tourné 10 films essentiellement des comédies. Il faudra attendre la sortie du film de science fiction horrifique « The Quatermass Xperiment » (1955), qui va propulser la Hammer comme l’un des studios les plus influents en matière d’horreur, pour que sa carrière prenne une toute autre direction. Sans laisser tomber la comédie (son premier film pour la Hammer en 1954 était d’ailleurs une comédie « Life with the Lyons » !), il va signer par la suite des classiques de la SF comme « The Day the Earth Caught Fire » (1962) ou de très bons films de guerre comme « Yesterday’s Enemy » (1959).

DVD zone UK. Studio Strawberry (2013). Version originale sans sous-titres

A découvrir également :

%d blogueurs aiment cette page :