Science Fiction / horreur:
Val Guest

Reviewed by:
Rating:
4
On 6 août 2011
Last modified:3 octobre 2018

Summary:

The Quatermass Xperiment (Hammer) est l'un des films à ne pas manquer pour tous les fans d'horreur et de science fiction, et tout simplement les cinéphiles.

The Quatermass Xperiment (Hammer) est l’un des films à ne pas manquer pour tous les fans d’horreur et de science fiction, et tout simplement les cinéphiles.

The Quatermass Xperiment (1955)

(Le Monstre)

Réalisé par Val Guest

Ecrit par Richard H. Landeau et Val Guest d’après la série télé de Nigel Kneale

Avec Brian Donlevy, Richard Wordsworth, Jack Warner, Margia Dean, Tora Hird,…

Directeur de la photographie : Walter J. Harvey / Direction artistique : J. Elder Wills / Montage : James Needs / Musique : James Bernard

Produit par Anthony Hinds pour Hammer Film Productions

Horreur / science fiction

Durée 82 mn

UK

“Mise au point par le professeur Quatermass (Brian Donlevy), une expédition spatiale revient de mission avec un seul survivant à son bord. Ce dernier a été victime d’un processus de mutation végétale qui fait de lui un monstre fou dangereux. Alors qu’il a besoin de tuer pour survivre, la police semble impuissante à l’arrêter. Quatermass intervient lui-même pour traquer le monstre et percer le mystère de cette nouvelle forme de vie.”

“The Quatermass Xperiment” est un film important à plus d’un titre.

Tout d’abord parce qu’il s’agit du premier film britannique jamais adapté d’une série télévisée. Qui était elle même, lors de sa diffusion en 1953, la première fiction originale écrite pour la télévision. A une époque où les fictions devaient être jouées en direct. Née de la plume de l’un des génies de la télévision anglaise Nigel Kneale, Quatermass va triompher sur petit écran, engendrant trois suites en 1955, 1957 et 1979. Hammer tirera des trois premières séries trois films d’excellente facture.

De fait Hammer va signer avec Quatermass ses débuts dans l’horreur. Un genre qui lui apportera le succès que l’on sait.  Même si on est loin de l’univers gothique des Dracula et Frankenstein qui deviendront la marque de fabrique de la firme. Quatermass est un véritable film de science fiction, mâtiné d’horreur, mais à des années lumières des productions américaines SF de l’époque. Dans Quatermass, ce n’est jamais la police, l’armée, l’administration qui sauvent le monde (ils feraient plutôt le contraire) mais bien la science… même si en premier lieu la quête du progrès est la raison des maux qui s’abattent sur la Terre.

Et on arrive à la troisième originalité de Quatermass, son héros. Le Professeur Bernard Quatermass est un vieux scientifique jusqu’au bout des ongles, pas toujours très aimable (“Les sentiments n’ont pas leur place dans la science” dira-t-il à la femme du survivant inquiète pour la santé de son mari), mais qui se bat contre les préjugés, la bêtise et les faiblesses humaines… pour sauver l’humanité d’elle-même. Ce héros positif et très intelligent va marquer la fiction britannique et amené à la création en 1963 d’une autre figure mythique de la SF anglaise, Dr Who.

On parle beaucoup dans “The Quatermass Xperiment”. Pourtant le film tient en haleine de bout en bout. Val Guest filme avec énergie et virtuosité. Quant aux dialogues, pas seulement explicatifs et utilitaires, ils sont construits autour d’une vraie dynamique entre les personnages. L’enquête scientifique de Quatermass se révèle passionnante.

Val Guest sait aussi exactement ce qu’il doit montrer et quand pour entretenir l’angoisse. Et si l’acteur américain Brian Donlevy incarne un professeur un peu fade, Richard Wordsworth est vraiment impressionnant dans le rôle du “monstre”.

On notera également la présence d’intermèdes humoristiques : la séquence où le chef de la police se fait apporter un rasoir électrique pour se raser dans son bureau ou la vieille SDF qui vient déclarer avoir vu un monstre et qui s’évanouit quand les policiers lui disent que cette fois-ci ils la croient : “Vous voulez dire que ce n’étaient pas les démons de l’alcool”?.

La fin du film est nettement plus classique que dans la série originale où Quatermass pousse le monstre au suicide (!) mais elle n’en demeure pas moins très efficace et “réaliste”.

Bref, The Quatermass Xperiment est l’un des films à ne pas manquer pour tous les fans d’horreur et de science-fiction, et tout simplement les cinéphiles.

DVD Metropolitan Vidéo (2005). Audio en français, version originale avec sous-titres français.

%d blogueurs aiment cette page :