Review of: Hold the Sunset

Reviewed by:
Rating:
2
On 30 juillet 2018
Last modified:6 août 2018

Summary:

La sitcom marquait le grand retour de John Cleese. Les attentes étaient quasi surréalistes. La déception était-elle inévitable ?

La sitcom marquait le grand retour de John Cleese. Les attentes étaient quasi surréalistes. La déception était-elle inévitable ?

Hold the Sunset (2018)

Crée et écrit par Charles McKeown

Réalisé par Sandy Johnson

Avec John Cleese, Alison Steadman, Jason Watkins, Rosie Cavaliero, Anne Reid, James Cosmo, Joanna Scanlan,…

Produit par Humphrey Barclay et Moira Williamsw pour BBC Studios

Saison 1 (6x30mn). Première diffusion le 18 février 2018 sur BBC One

Comédie

UK

Phil (John Cleese) et Edith (Alison Steadman) sont tous deux septuagénaires et veufs. Phil propose à Edith de l’épouser et de partir vivre avec lui leurs dernières années au soleil. Mais alors que les deux amants sabrent le champagne, Roger (Jason Watkins) , le fils d’Edith, débarque avec sa valise. Il vient de quitter Gwen et a décidé de retourner vivre chez sa mère !

« Hold the Sunset » était l’un des événements télévisuels du début de l’année 2018 outre-manche. Pour la première fois depuis le mythique « Fawlty Towers » (1975-79), John Cleese acceptait de revenir sur la BBC.

Depuis déjà longtemps, Cleese est un peu en retrait. S’il continue à apparaître sur petit et grand écran, c’est rarement en tête d’affiche. S’il revient régulièrement sur scène pour des monologues acrimonieux, ce serait juste pour financer ses divorces qui lui auraient coûter en tout près de 25 millions de livres. Malgré tout, Cleese reste une figure incontestée de l’humour britannique et son compte twitter compte pas moins de 5,62 millions d’abonnés. Pas mal pour un vieux grincheux de 78 ans !

Pour en revenir à « Hold the Sunset », Cleese s’est dit subjugué par les scripts qu’il a reçus. Pour une fois qu’on lui envoyait une bonne proposition de sitcom !

Il faut dire que le créateur de « Hold the Sunset » n’est pas vraiment n’importe qui. En tant qu’acteur, on a vu Charles McKeown dans « Life of Brian » (1979) et divers projets menés par des ex Monty Pythons : Fawtly Towers, Ripping Yarns, Time Bandits,… Au scénario, c’est un collaborateur régulier de Terry Gilliam depuis « Brazil » (1985).

Pour ce qui est du reste du casting, on est également gâté. Aux côtés de Cleese, on retrouve donc la fabuleuse Alison Steadman, dont on admire le timing comique depuis le monument de Mike Leigh « Abigail’s Party » (1977) et qui avait déjà joué aux côtés de Cleese dans « Clockwise » (1986).

Jason Watkins est un habitué de la télévision anglaise depuis la fin des années 80 et a eu son coup de pouce en 1988 quand il est apparu à l’affiche de « High Hopes » de Mike Leigh. Il a joué notamment dans « Psychoville », « Trollied »,… Même parcours pour Rosie Cavaliero qui en 1999 est apparue à la fois dans un Mike Leigh « Tupsy Turvy » et dans la sitcom « Cold Feet ».

Sur le papier voici donc une sitcom très prometteuse. Et pourtant, quelle déception ! On est très loin des Monty Python… ou encore de Mike Leigh (mais bon c’est déjà moins étonnant) ! « Hold the Sunset » n’est pas désagréable, arrive à arracher quelques sourires et les personnages sont parfois même attachants,… Mais on attend mieux avec une telle affiche et pour le grand retour de Cleese au sitcom.

Peut-être avons nous tous mis la barre trop haut. Cleese ne joue plus aujourd’hui de la même façon et Phil n’est pas Basil (l’hôtelier irascible de « Fawlty Towers »). L’énergie quasi surhumaine de Cleese n’est plus. Il est empâté, mais ne cherche aucunement a réveiller les souvenirs d’antant. C’est nous, les fans, qui guettons avec avidité la petite étincelle qui nous manque tant.

Pour ce qui est des textes écrits par McKeown, ils sont à des années lumières de l’univers Monty Pythonesque qu’on voulait également retrouver dans un tel projet – même si encore une fois il s’agissait d’un rêve un peu déraisonnable.

Au final, on se retrouve avec une série tendre et amusante sur la vieillesse et la famille. Dommage que l’ensemble soit alourdi par une myriade de clichés et surtout qu’il reste si sage et propret à l’image du village anglais où se déroule l’action, toujours baigné dans un soleil printanier ! Je sais bien que le réchauffement climatique est une réalité, mais là je crie à la tromperie ! Ce village et ses habitants sentent le carton pâte.

La saison 2 va-t-elle nous révéler une histoire à la « Truman Show » ? Je plaisante. Si saison 2 il y a, et ça semble bien parti malgré les critiques plutôt négatives qui ont accueilli cette première saison, il faut impérativement que quelqu’un donne un sacré coup de pied dans la fourmilière !

D’un autre côté avec ses 6 millions de téléspectateurs outre-manche pour le premier épisode (4 millions pour le dernier), et une moyenne d’âge de 61 ans, on peut se demander si en fait « Hold the Sunset » n’a pas finalement atteint son public. Ni plus, ni moins.

DVD zone 2 UK. Studio BBC. Version originale avec des sous-titres anglais

A découvrir également :

%d blogueurs aiment cette page :