Review of: Clockwise
Comédie:
Christopher Morahan

Reviewed by:
Rating:
4
On 12 juin 2018
Last modified:12 juin 2018

Summary:

Un film conçu sur mesure pour l'un des plus grands acteurs comiques de sa génération, John Cleese, qui s'en donne à coeur joie.

Un film conçu sur mesure pour l’un des plus grands acteurs comiques de sa génération, John Cleese, qui s’en donne à coeur joie.

Clockwise (1986)

Réalisé par Christopher Morahan

Ecrit par Michael Frayn

Avec John Cleese, Alison Steadman, Sharon Maiden, Stephen Moore, Penelope Wilton,…

Direction de la photographie : John Coquillon / Direction artistique : Diana Charnley / Montage : Peter Boyle / Musique : George Fenton

Produit par Michael Codron

Comédie

UK

Brian Stimpson (John Cleese) est directeur d’une école médiocre, mais ses efforts ont payé : il doit présider la conférence des proviseurs. Mais rapidement il va se retrouver dans une situation aussi inattendue que traumatisante : il va rater son train et perdre son discours !

Brian Stimpson (Cleese) est le directeur d’une école polyvalente. Comme tous les matins, il guette les retardataires de son bureau où il surveille la cour. Stimpson se consacre coeur et âme à son métier qu’il prend très au sérieux. Récompense de son travail acharné, il va être nommé présider la conférence des directeurs d’école. C’est un moment historique, car cet honneur est toujours allé aux écoles publiques qui forment les élites. Pour Stimpson, c’est donc le moment le plus important de sa vie, et il est très fier du discours qu’il a préparé.

Mais pour quelqu’un obsédé par la ponctualité, il va se retrouver dans une situation impensable. Il va rater son train et perdre son discours ! Après avoir couru sans succès après sa femme Gwenda (Alison Steadman), il se rabat sur l’une de ses élèves Laura (Sharon Maiden) à qui il demande de l’emmener à Norfolk où se tient la conférence. Mais Laura n’a pas prévenu ses parents qu’elle empruntant leur voiture et de toute façon, elle n’a pas le permis !

Est-ce que Stimpson arrivera à temps à la conférence pour donner son discours ?

L’un des plus grands acteurs comiques de sa génération, l’ex-Monty Python John Cleese n’a pas eu la carrière cinématographique auquel il aurait eu droit. « Clockwise » est l’un des rares films où il tient la tête d’affiche seul (sans l’un des autres ex-Monty Pythons à ses côtés).

Cleese reprend ici un type de rôle qu’il connaît bien. Celui de la figure d’autorité imbue de sa personne et impossible avec les autres. On pense un peu (en moins désagréable quand même) à son personnage de Basil Fawlty dans la mythique série « Fawlty Towers » (1975-79).

Cleese est bien entendu parfait et comme le scénario de l’expérimenté Michael Frayn est très correct, on passe un très bon moment. La comédie s’appuie assez classiquement sur des quiproquos et des coups du sort pour malmener Stimpson, mais après tout celui-ci le mérite bien !

La réalisation de Christopher Morahan est passe-partout mais rythmée. Morahan a été formé chez ITV à la fin des années 50. Il n’a fait que très peu d’incursions au cinéma. Deux comédies à la fin des années 60, « Clockwise » en 1986 et le drame hospitalier « Paper Mask » en 1990. Il est mort en avril 2017 à l’âge de 87 ans.

Pas d’autres comiques au générique donc mais de bons seconds rôles en appui, notamment Alison Steadman (déjà célèbre à la télévision britannique notamment pour le fameux « Abigail’s Party » de Mike Leigh) ou Stephen Moore, valeur sûre de la télévision et de la radio britannique (il incarne notamment Marvin, le robot maniaco dépressif dans la cultissime série radio, puis télé, « The Hitchhiker’s Guide to The Galaxy »).

DVD zone 2 UK. Studio Optimum Home Releasing (2006). Version originale sans sous-titres

 

A découvrir également :

%d blogueurs aiment cette page :