Michael Apted est né le 10 Février 1941 à Aylesbury, Buckinghamshire.

A vingt-deux ans il rejoint Granada qui détient la licence ITV pour le nord ouest de l’Angleterre. Il se forme sur le terrain en enchainant les tournages d’actualité mais décide rapidement que le journalisme n’est pas fait pour lui. Il rejoint en 1963 la série documentaire nouvellement crée “World in Action”.

En 1964 il a participé en tant que documentaliste à “Seven Up!”, un épisode particulièrement ambitieux de “World in Action”. Ce documentaire suit un groupe d’enfants de sept ans issus de milieux différents. Sept ans plus tard, Apted endosse la casquette de réalisateur pour la suite “7 plus seven” (1971). Il retourne voir le même groupe d’enfants pour les interviewer et voir ce qu’ils sont devenus. Apted ne va plus jamais lâcher ce projet, le dernier épisode “63 Up” étant sa dernière réalisation en 2019. Je ne sais pas si certains d’entre vous ont vu ces documentaires (l’éditeur anglais Network a sorti l’intégrale en coffret blu-ray), mais c’est l’un des projets documentaires les plus ambitieux jamais conçus.

Si vous ne la connaissez pas, je vous conseille de commander ça de suite – en plus ce n’est pas très cher (le coffret existe également en DVD). Le blu-ray a des sous-titres optionnels en anglais (que demander de plus !!!)

https://networkonair.com/all-products/3067-7-63-up-blu-ray-

Dans les moments où j’ai rêvé de monter une maison d’édition pour sortir des oeuvres britanniques injustement inconnues en France sur support physique, l’un des premiers projets qui me venait à l’esprit était de sortir l’intégrale de cette série documentaire mythique en France – où elle demeure étrangement inconnue (Bon évidemment un tel projet aurait été de la folie pure et simple mais bon…)

Mais revenons à la carrière de Michael Apted. Car au-delà de “7 up”, il n’a guère chômé. Il est aussi passé par le soap “Coronation Street” (66-67), de multiples mini-séries (notamment “Big Breadwinner Hog“), ou téléfilms pour les prestigieuses anthologies “ITV Playhouse” et “Play for Today”.

Déjà vieux briscard de la télévision, il réalise son premier film cinéma en 1973, l’étrange “Triple Echo” avec un casting de rêve, Glenda Jackson et Oliver Reed.

Même s’il va continuer à travailler pour la télévision, il poursuit son chemin sur le grand écran avec les chouettes “Stardust” (1974) ou encore “Agatha” (1979) – tous chroniqués sur ce site. Mais personnellement, son film anglais que je préfère est le polar très noir “The Squeeze” (1977).

Michael Apted a plutôt travaillé de l’autre côté de l’Atlantique après le succès de “Coal Miner’s Daughter” (1980) – Il y réalisera entre autres “Gorky Park” (1983), “Gorillas in the Midst” (1994), etc… revenant en en Angleterre occasionnellement pour tourner  “Enigma” (2001), “Amazing Grace” (2006) et signer les épisodes de “Seven Up”.

On lui doit aussi un James Bond, période Pierce Brosnan, “The World Is Not Enough” (1999).

On a appris sa mort le 8 janvier 2021, à un mois de ses 80 ans.

%d blogueurs aiment cette page :