Review of: Hell is Sold Out
Comédie romantique:
Michael Anderson

Reviewed by:
Rating:
3
On 10 octobre 2018
Last modified:10 octobre 2018

Summary:

Une petite comédie romantique sympathique qui vaut surtout pour ses trois acteurs principaux (Mai Zetterling, Herbert Lom et Richard Attenborough)

Une petite comédie romantique sympathique qui vaut surtout pour ses trois acteurs principaux (Mai Zetterling, Herbert Lom et Richard Attenborough)

Hell is Sold Out (1951)

Réalisé par Michael Anderson

Ecrit par Moie Charles, Guy Morgan et Nick Salamon d’après le roman de Maurice Dekobra

Avec Mai Zetterling, Herbert Lom, Richard Attenborough, Hermione Baddeley,…

Direction de la photographie : Jack Asher / Direction artistique : George Paterson / Montage : Hazel Wilkinson / Musique : Hans May

Produit par Raymond Stross pour Raymond Stross Productions

Romance / Comédie dramatique

85mn

UK

Quand l’écrivain Dominic Danges (Herbert Lom) est libéré après avoir passé une partie de la guerre en camp de prisonnier, il apprend que tout le monde croit qu’il est mort, qu’il a écrit un nouveau livre et qu’il est désormais marié !

Veuve du fameux écrivain Dominic Danges (Herbert Lom) mort en héros pendant la guerre, la belle Valerie Martin  (Mai Zetterling) s’installe dans la maison de famille de Danges où elle est accueillie les bras ouverts par les domestiques. A la demande de l’éditrice de son défunt mari, Valerie s’implique dans la promotion du livre qui fait un tabac et consacre à titre posthume l’écrivain comme l’un des plus grands de sa génération.

Toutefois, il semble qu’en annonçant la mort de Danges, la presse soit allée un peu vite en besogne. A la libération, celui-ci rentre chez lui pour découvrir le pot aux roses. Une admiratrice s’est fait passer pour sa femme, a publié un roman qu’elle a écrit sous son nom et s’est installée chez lui.

Son éditrice implore Danges de ne pas faire un scandale qui pourrait ruiner sa carrière. Après tout « Hell is Sold Out » est indiscutablement son meilleur roman ! Quant à son meilleur ami, Pierre Bonnet (Richard Attenborough), il est tombé sous le charme de Valerie !

Le scénario est basé sur un roman publié en 1947, « Satan refuse du monde » dû à la plume du journaliste-écrivain-traducteur français Maurice Dekobra (1885-1973), aujourd’hui largement oublié.

Basé sur une trame assez improbable mais amusante, « Hell is Sold Out » est une comédie romantique qui manque quelque peu de subtilité, mais qui se laisse voir sans déplaisir grâce à l’interprétation solide d’un très bon trio d’acteurs.

Mai Zetterling est une actrice suédoise qui a tourné ses meilleurs films au début de sa carrière. On la trouve au générique de « Hets » (1944) sur un scénario d’Ingman Bergman, de « Frieda » son premier film anglais pour Basil Dearden en 1947 en de « Musik i mörker » de Bergma en 1948. A partir du milieu des années 60, elle se consacrera surtout à la réalisation dans son pays natal : « Älskande par » (Les amoureux) en 1964, « Flickorna » (Les filles) en 1968,…

Richard Attenborough avait déjà partagé l’affiche avec Zetterling sur « The Lost People » (1949). A l’époque il incarnait surtout des lâches ou des criminels de petite envergure à l’écran (comme dans le fameux « Brighton Rock » en 1948). Ici il joue un pianiste de bar sympathique mais malheureux en amour.

La surprise incontestable du film, c’est Herbert Lom, acteur d’origine tchécoslovaque installé en Angleterre depuis le début des années 40 et plutôt habitué aux seconds rôles de méchants (il a incarné deux fois Napoléon !). On le retrouve donc ici en protagoniste d’une comédie romantique, ce qui est assez inattendu mais marche plutôt bien (bon il est vrai que le personnage de Danges est de toute façon moyennement sympathique)  !

Il s’agit du troisième film de Michael Anderson, après « Private Angelo » (1949) et « Waterfront » (1950). Il connaitra quelques années plus tard un très gros succès commercial avec « The Dam Busters » (1955). Ce qui lui permettra d’accéder aux grosses productions internationales (« Around the World in 80 Days » en 1956).

DVD zone 2 UK. Studio Odeon Entertainment (2007). Version originale sans sous titres. 

A découvrir également :

%d blogueurs aiment cette page :