Une comédie maritime très sympathique où s’affrontent un vieux loup de mer écossais pas très honnête et un riche Américain pas très patient !

The ‘Maggie’ (1954)

Réalisé par Alexander Mackendrick

Ecrit par William Rose d’après une idée originale d’Alexander Mackendrick

Avec Paul Douglas, Alex Mackenzie, James Copeland, Geoffrey Keen, Hubert Gregg, James Copeland, Abe Barker…

Directeur de la photographie : Gordon Dines / Direction artistique : Jim Morahan / Montage : Peter Tanner / Musique : John Addison

Produit par Michael Truman pour Ealing Studios

Comédie

UK

Mac Taggart (Alex Mackenzie), capitaine du vieux rafiot Maggie, n’a pas les moyens de faire réparer son bateau qui tient la mer par miracle. À la suite d’un malentendu, Pusey (Hubert Gregg), le bras droit d’un riche Américain Calvin B. Marshall (Paul Douglas), lui confie le transport d’un précieux chargement à livrer sur une île écossaise…

Le Maggie, un vieux rafiot qui tombe en ruine, arrive dans le port de Glasgow. Son capitaine Mac Taggart (Paul Douglas), un vieux loup de mer, est recherché pour avoir causé des dommages dans un port, mais il pense qu’en débarquant en pleine journée alors que personne ne s’y attend et en faisant vite, il pourrait trouver une cargaison à charger et repartir aussitôt.

Mais évidemment la police portuaire l’a repéré et le voici dans la mouise. Son permis de transport lui est retiré tant qu’il n’a pas remboursé les frais de réparation. Parti tenter de récupérer de l’argent en vendant une part de son bateau auprès d’une grosse compagnie maritime, MacTaggart récupère suite à un malentendu la mission d’aller livrer une cargaison importante d’un riche américain Calvin B. Marshall (Paul Douglas), sur une île écossaise.

Quand l’Américain se rend compte de la supercherie, il décide d’aller récupérer sa cargaison par tous les moyens. Mais ça ne va pas être une mince affaire, car les lascars sont déjà partis en mer !

« The Maggie » est une comédie très sympathique dans le pur esprit Ealing. Une communauté, ici l’équipage d’un bateau, doit faire face à un puissant qui est bien décidé à leur causer des problèmes. Alors évidemment Mac Taggart est un capitaine à dix sous, mais c’est un personnage haut en couleur qui attise la sympathie – voire même le respect pour son jeune matelot Dougie (Tommy Kearins) qui lui est tout dévoué – et qui est par ailleurs la tête pensante de l’équipage ! Pour ce qui est du respect au capitaine, il ne faut pas compter par contre sur le mécanicien de bord (Abe Barker) qui se dispute sans arrêt avec MacTaggart ! Le dernier élément de l’équipage (James Copeland) est un type de bonne constitution qui tant qu’il y a de l’alcool et un peu d’amusement, n’en demande guère plus.

Vous imaginez la tête de l’Américain, qui par ailleurs est un ponte des transports outre-atlantique, quand il doit faire face à cette équipe de bras cassés. D’autant qu’il est la risée de la presse locale ! Néanmoins au fil de l’aventure, il va être sensible aux remontrances de Dougie. Mais bon voici somme toute un type admirable. La preuve ? Il n’a pas étranglé Mac Taggart, nie Dougie ! Et ça, pas sûr que beaucoup d’entre nous n’auraient pas cédé à la violence (pas si gratuite).

A l’époque, le réalisateur Alexander Mackendrick s’était déjà affirmé comme l’un des piliers de Ealing Studios avec de brillantes comédies comme « Whisky Galore! » (1949) et « The Man in the White Suit » (1951). « Maggie » (1952) fait penser à son premier film au niveau de la thématique et de l’ambiance… Puis là aussi, la victoire ne va pas à ceux qui l’ont vraiment méritée.

Le casting est excellent comme d’habitude. L’Ecossais Alex Mackenzie, ancien professeur né à Glasgow, décrochait ici à 69 ans son premier rôle devant une caméra ! Il continuera à tourner jusqu’à près de 80 ans. Dans le rôle du riche américain, Paul Douglas était alors un acteur connu aux US, d’abord star de Broadway et surtout de la radio avant de tourner à la chaîne pendant les années 50 pour le cinéma et la télévision jusqu’à sa mort en 1959 d’une crise cardiaque.

Coffret zone 2 FR : The maggie / Mandy / Sammy Going South. Studio Tamasa (2018). Version originale sous-titrée en français. Bonus : interview de Charlotte Garson (70mn), Films annonces, livret 12 pages illustrées.

A découvrir également :

%d blogueurs aiment cette page :