Film de fantômes et comédie de moeurs, une mini série de la BBC qui vaut le coup d’oeil pour ceux qui aiment un ton décalé. Un mélange étonnant mais qui fonctionne !

The Green Man (1990)

Ecrit par Malcolm Bradbury d’après le roman de Kingsley Amis

Réalisé par Elijah Moshinsky

Avec Albert Finney, Linda Marlowe, Sarah Berger, Nicky Henson, Michael Culver, Natalie Morse, Michael Hordern,…

Direction de la photographie : John McGlashan / Production Design : Gerry Scott / Montage : Masahiro Hirakubo / Musique : Tim Souster

Produit par David Snodin pour la BBC

Mini-série en trois épisodes (durée totale 152mn). Première diffusion sur BBC One du 28 Octobre au 11 Novembre 1990,

Horreur / Comédie

UK

Maurice (Albert Finney) tient un hôtel restaurant dans une petite ville anglaise. Le restaurant a acquis une certaine renommée grâce aux histoires de fantômes que Maurice raconte avec plaisir à ses clients. Mais un soir alors qu’on fête l’anniversaire de son père (Michael Hordern), celui-ci meurt d’une crise cardiaque suite à une vision. Qu’a-t-il vu ? Maurice commence à voir une figure féminine se promenée dans l’hôtel, puis le fantôme d’un homme d’un autre siècle Underhill (Michael Culver) qui finit par s’adresser directement à lui. A-t-il perdu la tête suite à sa consommation immodérée de whiksy ? c’est bien ce que semble penser son docteur et meilleur ami Jack (Nicky Henson) et sa femme Joyce (Linda Marlowe).

Les britanniques adorent les histoires de fantôme. Celle-ci est adaptée d’un roman de Kingsley Amis, sorti en 1969, et adaptée pour l’écran par Malcom Bradbury, écrivain mais aussi scénariste régulier pour la télévision britannique (qui a signé notamment l’adaptation de son classique “The History Man” pour la BBC en 1981 ou “The Gravy Train” en 1990, une comédie sur un jeune fonctionnaire européen idéaliste !).

“The Green Man” se démarque par des moments (rares) à la limite du gore, une ambiance parfois inquiétante et malsaine mais aussi des touches d’humour via la crise conjugale et les fantasmes sexuels de Maurice, chaud lapin dont le rêve ultime est un trio avec sa compagne Joyce et sa maitresse Diana (Sarah Berger) qui est aussi la femme de son meilleur ami. A la poursuite de ses fantasmes, Maurice en oublie ceux qui l’entoure et même la gestion de son hôtel. La rencontre avec le surnaturel le remettra-t-il dans le bon chemin ?

Autre personnage haut en couleur, le curé de la paroisse, très cool et moderne, qui ne croit pas dans l’au-delà mais qui se se retrouvera contre son gré à pratiquer un exorcisme !

Dans le rôle principal, Albert Finney est à son aise. S’il ne livre pas l’une de ses meilleures prestations, il sait parfaitement interprété un homme sûr de lui dans sa déroute alcoolisée (vaguement réminiscent de l’un de ses rôles les plus connus et appréciés, celui du consul alcoolique dans “Under the Volcano” de John Huston, tourné six ans plus tôt). C’est toujours un plaisir de revoir, même brièvement, l’un des visages les plus connus du petit et grand écran britanniques, Michael Hordern (deux cent apparitions sur les écrans entre 1939 et 1995 !).

“The Green Man” est une bonne mini série de la BBC, efficace et décalée (ne se prenant pas tout à fait au sérieux), réalisée par Elijah Moshinsky, un australien qui a beaucoup travaillé pour la télévision anglaise mais était plus habitué des adaptations de Shakespeare et d’opéras. Ce qui ne l’empêche pas de signer ici une réalisation compétente, avec des effets visuels réussis… A part lors de l’attaque de la chauve-souris – mais avouons-le celles-ci sont rarement réussies dans les films pré-numériques (et ce n’est pas la Hammer qui nous dira le contraire avec son fameux “Scars of Dracula” !)

DVD zone 2 UK. Studio Simply Media/BBC (2015). Version originale avec des sous-titres anglais optionnels. Aucun bonus.

%d blogueurs aiment cette page :