Horreur:
Roy Ward Baker

Reviewed by:
Rating:
3
On 16 février 2019
Last modified:16 février 2019

Summary:

Un Dracula plus vicieux et gore qu'à l'accoutumée mais ça ne suffit pas pour relancer la série

Un Dracula plus vicieux et gore qu’à l’accoutumée mais ça ne suffit pas pour relancer la série

Les cicatrices de Dracula (1970)

Scars of Dracula (1970)

(Les cicatrices de Dracula)

Réalisé par Roy Ward Baker

Ecrit par Anthony Hinds sous le pseudo de John Elder

Avec Christopher Lee, Dennis Waterman, Jenny Hanley, Patrick Troughton, Christopher Matthews,…

Direction de la photographie : Moray Grant / Direction artistique : Scott MacGregor + Montage : James Needs / Musique : James Bernard

Produit par Aida Young pour EMI Film Productions et Hammer Films

Horreur

UK

Au début des annes 70, la Hammer tente désespérément de retrouver le succès d’entan et ça passe par une tentative de renouer avec la formule gothique et via les films de vampire avec ou sans Dracula. En ce qui concerne notre célèbre monstre à dents longues, Christopher Lee reprend alors quatre fois le rôle. Certains de ces films reprennent la formule gothique quasiment à l’identique (Taste the Blood of Dracula, 1970), d’autres fois tentent la modernisation parfois de façon littérale en envoyant Dracula dans le Londres moderne dans “Dracula A.D. 1972”  et “The Satanic Rites of Dracula”.

Dans le cas de “Scars of Dracula”, on garde la formule gothique traditionnelle mais on y ajoute un peu de jeunisme (le trio principal), un soupçon d’érotisme (mais pas autant que dans “Lust for a Vampire“, sorti l’année suivante) et surtout des effets gore. Dans “Scars of Dracula” le sang coule, les victimes sont défigurées par des chauve-souris vampires particulièrement vicieuses, le tout filmé en gros plan.

Dracula parait donne un peu l’impression d’être un personnage secondaire derrière notre trio de jeunes et même son valet  Klove (joué par Patrick Troughton qui sort tout juste de la mythique série “Doctor Who” dont il a incarné la deuxième représentation à l’écran entre 1966 et 1969). A noter également qu’on a l’a rarement vu aussi violent, ce qui n’a pas vraiment plu à son interprète Christopher Lee pour qui “Scars of Dracula” est le pire épisode de la série. Lee qui interprétera cette année là deux fois Dracula pour la Hammer, mais également pour Jess Franco (“Nachts, wenn Dracula erwacht”) et Jerry Lewis dans une courte apparition pour la comédie américaine “One More Time”.

“Scars of Dracula” souffre clairement de choix scénaristiques pas très bien vus et d’un manque de budget. On voit beaucoup de chauve-souris dans cet épisode, mais elles ont rarement été aussi ridicules sur un écran de cinéma. Néanmoins le film se laisse tout à fait voir et j’ai personnellement apprécié de voir Christopher Lee jouer un Dracula plus vicieux qu’à l’accoutumée.

La réalisation est signée par l’excellent Roy Ward Baker qui a signé de bien meilleurs films pour la Hammer avec le troisième et dernier épisode des Quatermass “Quatermass and the Pit” (1967), la comédie noire “The Anniversary” (1968) ou encore “Dr Jekyll & Sister Hyde” (1971).

Le casting de David Waterman dans le rôle principal a fait l’objet de critiques assez virulentes, notamment de la part du réalisateur. Waterman est surtout connu pour “Up the Junction” en 1968 et on le verra également dans un autre film d’horreur “Fright“, dans les deux cas pour le réalisateur Peter Collinson. Ce sera en tout cas sa seule apparition chez Hammer.

A ses côtés Christopher Matthews était surtout un acteur de télé, vu au cinéma dans la comédie sexy “Some Like It Sexy” (1969) et dans deux autres films d’horreur “Scream and Scream Again” (1970) et “See No Evil” (1971).

Le rôle principal féminin est tenu par la très sexy Jenny Hanley précédemment vue dans un petit rôle du James Bond “On Her Majesty’s Secret Service” (1969). C’est l’une de ses rares apparitions en tête d’affiche et sa voix est doublée par l’actrice allemande Nikki Van der Zyl qui a rendu plusieurs fois ce genre de services notamment à la Hammer pour “Frankenstein Created Woman” (1967) ou sur un certains nombres de James Bond.

DVD zone 2 FR. Studio StudioCanal (2007). Version originale sous-titrée en français et version française. Bonus : Présentation par Jean-Pierre Dionnet, Commentaire audio de Christopher Lee et Roy Ward Baker

%d blogueurs aiment cette page :