Aventures / Romance:
Jim Goddard

Reviewed by:
Rating:
1
On 4 octobre 2019
Last modified:4 octobre 2019

Summary:

L'un des couples les plus célèbres d’Hollywood (Madonna et Sean Penn) dans un film d’aventures à la Indiana Jones.... mais surtout l’un des plus gros flops des années 80 !

L’un des couples les plus célèbres d’Hollywood (Madonna et Sean Penn) dans un film d’aventures à la Indiana Jones…. mais surtout l’un des plus gros flops des années 80 !

Shanghai Surprise (1986)

Shanghai Surprise (1986)

Réalisé par Jim Goddard

Ecrit par John Kohn et Robert Bentley d’après le roman de Tony Kenrick

Avec Sean Penn, Madonna, Paul Freeman, Richard Griffiths, Philip Sayer, Clyde Kusatsu, Sonserai Lee,…

Direction de la photographie : Ernest Vincze / Production design : Peter Mullins / Direction artistique : David Minty et John Siddall / Montage : Ralph Sheldon / Musique : George Harrison et Michael Kamen

Tourné en décors natures et aux studios Shaw (Hong Kong) et Shepperton (Londres)

Produit par John Kohn pour Handmade Films

Aventures

97mn

UK

Shanghai Surprise (1986) afficheFin des années 30. Gloria Tatlock (Madonna), une jeune et belle missionnaire basée à Shanghai, est à la recherche d’un homme qui pourrait la conduire aux légendaires fleurs de Faraday, des fleurs d’opium perdues quelques années plus tôt suite à la mort d’un trafiquant. Une légende urbaine, mais elle y croit. Et puis cet opium serait parfait pour apaiser les souffrances des blessés de guerre ! Elle finit par trouver un certain Glendon Wasey (Sean Penn) mais ce dernier ne souhaite qu’une chose, rentrer en Amérique pour faire fortune avec… un stock de cravates phosphorescentes.

Dans les années 80, la compagnie de production Handmade Films co-fondée par le Beatles George Harrison pour aider à boucler le tournage de “Life of Brian” des Monty Pythons (lâché par Emi Films) est devenu l’une des maisons de production britanniques les plus importantes des années 80 après avoir triomphé avec “The Long Good Friday” (1980) et “Time Bandits” (1982).

Mais au milieu des années 80, la boite de production a encaissé un flop très coûteux avec “Water” (1985). “Shanghai Surprise” leur semble alors un bon pari pour se remettre à flot. Un film d’aventures à l’ancienne dans le style Indiana Jones avec au générique le couple le plus célèbre d’Hollywood, Madonna et Sean Penn ! Un triomphe garanti !

Handmade FIlms met les petits plats dans les grands avec un budget de 17 millions de dollars. Il fallait bien ça pour assurer entre un tournage en Asie et les caprices de stars à la chaine (de Sean Penn en particulier). Le tournage se révéla épique avec des paparazzi du monde entier traquant le couple star entre Macau, Hong Kong et Londres. George Harrison devra faire des allers retours pour calmer un Sean Penn imbibé d’alcool prêt à en découdre avec la presse. Décidément généreux de sa personne, l’ex-Beatles enregistre également cinq chansons pour le film.

Malheureusement pour Handmade Films, et malgré une couverture médiatique intense durant le tournage (mais pas pour les bonnes raisons !), le film à sa sortie fait un flop monumental, générant juste un peu moins de trois millions de recettes. Les critiques sont unanimes, le public absent. La MGM coupe le budget marketing du film dès les résultats des premières avant-sorties. Le début de la fin pour Handmade Films qui tiendra quand même encore cinq ans.

“Shanghai Surprise” est depuis quasi introuvable, n’ayant été réédité en DVD qu’aux USA. J’étais très curieux de pouvoir enfin dégoter une copie du film pour découvrir ce flop légendaire. “Shanghai Surprise” est-il un film incompris à sa sortie ? Un film juste moyen mais démoli à cause de ses deux stars trop belles et trop riches ?

Non. Même revu à plus de trente ans de distance, “Shanghai Surprise” reste un navet certifié. Les décors sont très jolis (avec une belle reconstitution de Shanghai dans les années 30), mais sinon rien ne fonctionne. A commencer par notre couple de stars. Madonna, qui avait fait son véritable début à l’écran l’année précédente avec “Desperatly Seeking Susan” (Cherche Susan désespérément), fait son possible pour imiter Marilyn Monroe (avec un succès discutable – autant dire qu’elle n’est de toute façon pas crédible dans le rôle d’une missionnaire un peu coincée). Quant à Sean Penn, il signe ici l’une des pires interprétations de toute sa carrière. Les années 80 n’ont pas manqué d’aventuriers virils, mais Sean Penn n’est pas Harrison Ford, ni même Michael Douglas ou Richard Chamberlain. Il a ici le charisme d’un veau mort-né.

Le scénario à la base est déjà aussi improbable qu’inintéressant, un film d’aventures sans aventures. C’est tout un concept. La réalisation statique et sans rythme du londonien Jim Goddard perd définitivement le spectateur qui trouve rapidement le temps très long. Les effets comiques ratés font sombrer le film dans le pathétique.

“Shanghai Surprise” n’aurait pas dû dépasser le stade de la pré-production, mais Handmade Films a eu les yeux plus grands que le vendre en poussant un film qui n’avait que pour seule justification le fait de mettre à l’écran ensemble pour la première et dernière fois Sean Penn et Madonna. Un pari qui leur aura coûté très cher.

 

%d blogueurs aiment cette page :