Thriller:
Danny Boyle

Reviewed by:
Rating:
3
On 26 mai 2020
Last modified:26 mai 2020

Summary:

Un thriller pimenté d'humour noir sur trois amis prêts à tout pour une valise remplie d'argent. Le premier film de Danny Boyle

Un thriller pimenté d’humour noir sur trois amis prêts à tout pour une valise remplie d’argent. Le premier film de Danny Boyle

Shallow Grave (1994)

(Petits meurtres entre amis)

Réalisé par Danny Boyle

Ecrit par John Hodge

Avec Kerry Fox, Christopher Eccleston, Ewan McGregor, Ken Stott, Peter Mullan,…

Direction de la photographie : Brian Tufano / Production design : Kave Quinn / Montage : Masahiro Hirakubo / Musique : Simon Boswell

Produit par Andrew Macdonald pour Channel Four Films, The Glasgow Film Fund, Figment Films

89mn

Thriller / Crime

UK

David (Christopher Eccleston), Alex (Ewan McGregor) et Juliet (Kerry Fox), trois jeunes adultes qui font leurs débuts dans la vie professionnelle, partagent un vaste appartement à Edinburgh. Ils sont à la recherche d’un quatrième co-locataire. Quand finalement ils se mettent d’accord sur le fameux quatrième larron, celui-ci se suicide peu de temps après son arrivée. Inquiets de n’avoir pas de nouvelles, ils finissent par défoncer la porte. Ils découvrent alors le cadavre mais également une valise pleine d’argent. Que vont-ils faire ? Appeler la police ou se débarrasser du corps et garder l’argent pour eux ?

“Shallow Grave” est un thriller avec une bonne dose d’humour noir. Nos trois co-locataires on tous des personnalités différentes. David est un expert comptable un peu coincé qui se noie dans le boulot. Il sort avec Juliet, médecin dans un hôpital, une fille sérieuse mais qui a besoin de décompresser. Et quand c’est le cas, elle va plutôt rigoler avec Alex, journaliste à la rubrique chiens écrasés d’un papelard local, le bon vivant de la bande.

Quand ces trois-là, qui s’amusaient quelques jours plus tôt à se moquer des candidats potentiels pour la 4e chambre, se retrouvent avec une valise remplie d’argent, l’unité de façade se fissure. Se débarrasser d’un corps n’est pas chose facile. Alex, le premier à décider qu’il faut garder l’argent, pense qu’il faut rendre le cadavre méconnaissable. Et après avoir tiré la courte paille, c’est David qui doit se charger de découper et abimer les corps pour empêcher toute identification !

Une fois le corps enterré, les ennuis ne vont bien entendu pas tarder à pleuvoir et chacun devoir décider comment il compte s’en sortir, avec ou contre qui.

Si le film a un peu vieilli à cause d’un scénario un peu trop simple et une psychologie des personnages limitée, il procure encore un bon divertissement avec juste ce qu’il faut de second degré et de noirceur pour rajouter un peu de piment – sans tomber le glauque ou la farce. Il manque peut-être un chouia de folie à l’ensemble pour que ça décolle complètement.

“Shallow Grave” est le premier long métrage d’un groupe de jeunes gens bien décidés à faire un film qui attire du monde dans les salles. Ils décrochent de l’argent notamment auprès de Film4 et de la ville d’Edinburgh. John Hodge signe ici son premier scénario pour le producteur débutant Andrew Macdonald, petit fils d’un certain Emeric Pressburger. Ils embarquent Danny Boyle, un réalisateur de 38 ans nettement plus expérimenté (il travaille pour la BBC depuis 1988, mais n’a pas encore tourné pour le cinéma).

Avec un budget très serré, aucune folie n’est permise en terme de casting, mais ils décrochent quand même l’actrice Néo-zélandaise Kerry Fox (qui a tourné notamment avec Jane Campion). Pour les deux rôles principaux masculins, la production recrute deux jeunes acteurs prometteurs : l’écossais Ewan McGregor, remarqué pour sa première apparition à l’écran l’année précédente dans “Lipstick on Your Collar”, la mini-série de Dennis Potter, et l’anglais Christopher Eccleston qui a interprété avec succès un rôle difficile dans “Let Him Have it” (1991) de Peter Medak.

Le tournage ne sera pas une partie de plaisir, du en bonne partie à un budget sous-estimé et quelques erreurs de débutant en terme de production (le tournage est bien documenté dans le making of présent sur le DVD et réalisé par le documentariste et frère du producteur, Kevin MacDonald – futur réalisateur de “The Last King of Scotland” en 2009).

A sa sortie le film recevra un bel accueil public et critique.  Un succès qui poussera le trio Hodge/Macdonald/Boyle à retenter une aventure commune avec un certain “Trainspotting” (1996), véritable consécration qui lancera définitivement leurs carrières respectives et les poussera à continuer leur collaboration par la suite (“The Beach”, “A Life Less Ordinary” et “T2 Trainspotting”).

DVD FR. Version originale avec sous-titres en français et version française. Bonus making of “Digging your own grave” (vosfr, 30mn)

%d blogueurs aiment cette page :