Drame historique:
Don Sharp

Reviewed by:
Rating:
3
On 19 septembre 2011
Last modified:27 octobre 2017

Summary:

"Rasputin, the mad monk" est un film historique mais version Hammer et donc une touche d'horreur, renforcée par la présence dans le rôle titre de Christopher Lee (le légendaire Dracula).

« Rasputin, the mad monk » est un film historique mais version Hammer et donc une touche d’horreur, renforcée par la présence dans le rôle titre de Christopher Lee (le légendaire Dracula).

Raspoutine, le moine fou

Rasputin: The Mad Monk (1966)

(Raspoutine, le moine fou)

Réalisé par Don Sharp

Ecrit par John The Elder (Anthony Hinds)

Avec Christopher Lee, Barbara Shelley, Francis Matthews, Richard Pasco, Suzan Farmer

Directeur de la photographie : Michael Reed

Hammer Film Productions

Drame historique, horreur

91 mn

UK

Raspoutine (Christoper Lee) est un moine buveur, bagarreur et coureur de jupons. Il a également des pouvoirs de guérisseur. Bref, autant dire qu’il se fait facilement des ennemis, et qu’il n’est pas très copain avec le pouvoir ecclésiastique. Il va se servir de ses dons et de son pouvoir d’attraction sur les femmes pour devenir l’un des hommes les plus importants de Russie.

« Rasputin, the mad monk » est un film historique mais version Hammer et donc une touche d’horreur, renforcée par la présence dans le rôle titre de Christopher Lee (le légendaire Dracula).

Ce film n’est pas forcément très fidèle à l’Histoire. Ceci dit, Raspoutine, personnage secret souvent accusé de magie noire, est probablement l’une des figures historiques qui a fait le plus l’objet de fantasmes… Ici l’on a donc droit à un Raspoutine hypnotiseur, guérisseur, capable d’interférer avec les rêves… Bref nous sommes aux portes du surnaturel.

On ne peut pas dire non plus que « Rasputin, the mad monk » illustre les conflits politiques qui ont marqué les toutes dernières années de la Russie Tsariste.

Néanmoins « Rasputin » est une très belle reconstitution historique aux décors et à l’ambiance soignés (malgré le budget limité des productions Hammer), et Christopher Lee est très convaincant dans son rôle de Moine Fou orgueilleux, cruel et impétueux.

A noter que « Rasputin » a été tourné en même temps que « Dracula, prince of darkness » et qu’on retrouve en partie les mêmes décors (on reconnait le château de Dracula transformé en château du Tsar) et le même casting : Christopher Lee (Dracula / Rasputin),   Francis Matthews (Charles Kent / Ivan) ou encore Barbara Shelley (Helen Kent / Sonia).

Le film a été mis en images par Don Sharp, un habitué de Hammer au milieu des années 60 : « The Kiss of the Vampire » (1963), « The Devil-Ship Pirates » (1964) ou encore « The Face of Fu Manchu » (1965),…

John Elder, l’auteur du scénario,  est en fait le pseudonyme d’ Anthony Hinds  (le fils de William Hinds, l’un des fondateurs de Hammer). C’est sous ce pseudo qu’il a écrit nombre de scénarios pour Hammer dans les années 60.

DVD Metropolitan Vidéo (2005). Audio en anglais sous titré en français. Audio français.

A découvrir également :