Review of: Only You
Drame / Romance:
Harry Wootliff

Reviewed by:
Rating:
3
On 13 mars 2020
Last modified:13 mars 2020

Summary:

Un drame sensible sur l'infertilité féminine et ses conséquences sur un couple. Jolie alchimie à l'écran entre Laia Costa et Josh O'Connor

Un drame sensible sur l’infertilité féminine et ses conséquences sur un couple. Jolie alchimie à l’écran entre Laia Costa et Josh O’Connor

Only You (2018)

Réalisé par Harry Wootliff

Ecrit par Harry Wootliff d’après une histoire de Harry Wootliff et Matthieu de Braconier

Avec Laia Costa, Josh O’Connor, Peter Wight,…

Directeur de la photographie : Shabier Kirchner / Production design : Andy Drummond / Montage : Tim Fulford / Musique : Emilie Levienaise-Farrouch

Produit par Rachel Dargavel, Claire Mundell, Tristan Goligher et Matthieu de Braconier

Drame / Romance

119mn

UK

Elena (Laia Costa) a 36 ans et vit à Manchester. Alors que ses amies sont bien installées en couple et ont parfois déjà des enfants, Elena est toujours célibataire. Jusqu’à ce qu’elle rencontre Jake (Josh O’Connor) qui a 26 ans et est en thèse. Elle met quelque temps à lui avouer leur différence d’âge, mais rapidement Jake emménage chez elle, et quand il voit qu’Elena rêve d’avoir un enfant, il lui assure qu’il est prêt. Mais malgré leurs efforts, Elena n’arrive pas à tomber enceinte. Commence alors un parcours du combattant qui pourrait bien  finir par détruire leur couple.

Si on passe un peu rapidement, sans s’attarder, sur l’affiche, le titre et le début du pitch, on pourrait s’attendre à une romance un peu banale où la principale problématique serait la différence d’âge entre les deux protagonistes. Mais en fait, le sujet principal est le couple face à l’impossibilité de répondre à une attente sociale (une exigence ?), celle de “produire” un enfant.

Dans “Only You”, Elena subit une pression passive. Son père n’est plus là, elle est loin de sa mère qui vit quelque part en Espagne. Personne ne lui dit “Tu dois avoir un enfant, attention tu n’auras bientôt plus l’âge d’en avoir”. Mais alors que ses amies parlent d’enfants déjà là ou à venir, elle se sent de plus en plus exclue, marginalisée. Et comme le père potentiel est beaucoup plus jeune (26 ans), elle doute. Puis la propre possibilité de son infertilité l’achève.

“Only You” parle de façon intime d’un problème assez rarement discuté, limite tabou, l’incapacité physique d’être mère. Ce qui amène forcément à plusieurs questions : est-on une femme si on ne peut pas être une mère ? Le couple a-t-il une raison d’être si la création d’une “famille” est impossible ?

Le tout est traité avec ce qu’il faut de sensibilité et de subtilité pour ne pas tomber dans le mélo. La scénariste et réalisatrice Harry Wootliff puise dans son expérience personnelle (elle raconte plus ou moins son histoire). Un pari osé pour un premier long métrage. Mais elle a pu compter sur son producteur Matthieu de Braconier qui co-signe le premier traitement du scénario et surtout sur deux acteurs excellents dont l’alchimie à l’écran est parfaite, la bouillante barcelonaise Laia Costa (révélée en 2015 dans “Victoria”) et le bien plus réservé Josh O’Connor. Comme pour tout film centré sur l’intimité de deux personnages, cette alchimie est essentielle.

“Only You” est un joli premier film qui a pour seuls vrais défauts d’être un peu long, et de donner plus de respiration au personnage d’Elena (au détriment de Jake qui parait trop plat et effacé).

A noter qu'”Only You” a connu un joli petit succès (même s’il n’a pas eu droit encore à ce jour à une diffusion française malgré un prix à Dinard) et qu’Harry Wootliff est actuellement en pré-production de son second film “True Things About Me” (sortie prévue en 2021)

%d blogueurs aiment cette page :