Un film noir de bonne facture autour d’un duo de fugitifs improbable : un marin qui a tué par amour et un orphelin qui pense avoir incendié la maison de ses parents adoptifs !

Hunted (1952)

(Rapt)

Réalisé par Charles Crichton

Ecrit par Jack Whittingham

Avec Dirk Bogarde, Jon Whiteley, Elizabeth Sellars, Geoffrey Keen,…

Direction de la photographie : Eric Cross / Direction artistique : Alex Vetchinsky / Montage : Geoffrey Muller / Musique : Hubert Clifford

Produit par Julian Wintle pour Independent Artists et British Film-Makers

Tourné aux studios Pinewood, à Londres et en Ecosse

Thriller/crime/noir

UK

Robbie (Jon Whiteley) est un jeune garçon qui s’enfuit de chez ses parents adoptifs après avoir mis le feu aux rideaux de la cuisine. Il se réfugie dans des ruines mais tombe sur Chris Lloyd (Dirk Bogarde), un marin qui vient de commettre un meurtre. Ensemble ils prennent la route.

Un petit garçon, l’air affolé, court dans les rues de Londres, son pull troué, un ours en peluche à la main. il finit par se réfugier dans la cave d’un immeuble en ruines. Mais là il tombe dans les bras d’un homme qui à l’air peu heureux de le voir.  Des enfants viennent jouer à côté, et l’homme décide qu’il est temps de partir. Alors qu’il sortent précipitamment de l’immeuble, l’homme entraînant le petit garçon derrière lui, on voit sur le sol le corps d’un homme blessé à la tête.

On apprendra rapidement que Robbie, le petit garçon, a six ans et qu’il s’est enfui de chez ses parents adoptifs où il était battu. Il croit avoir mis le feu à la cuisine. L’homme, un marin du nom de Lloyd, a lui commis un vrai crime : il a tué l’amant de sa femme. Quand la police trouve le cadavre de l’amant et la peluche du garçon, une chasse à l’homme se met en place. Lloyd décide de fuir avec Robbie vers le nord en Ecosse, où il compte se réfugier chez son frère.

« Hunted », tourné par Chales Crichton entre deux comédies Ealing est un thriller sombre, un film noir qui relate une chasse à l’homme où un homme et un enfant ne peuvent compter que sur eux-même. Si Lloyd voit d’abord l’enfant comme un boulet, le rejetant violemment puis tentant de l’utiliser, il va finir par s’attacher au garçon, comme l’orphelin qui décidera de suivre Lloyd coûte que coûte.

« Hunted » est un film réussi, assez bien rythmé. Surtout Dirk Bogarde forme avec le jeune Jon Whiteley un duo efficace et très émouvant. Ils auront d’ailleurs à nouveau l’occasion de partager à nouveau l’affiche d’un film « The Spanish Gardener » (1956) qui sera le dernier film de Whiteley. A part deux apparitions à la télévision, Whiteley prendra sa retraite d’acteur à onze ans et finira par faire carrière dans une profession bien différente, celle d’historien de l’art qu’il exercera à Oxford. Entre temps il gagnera un oscar honoraire pour « The Little Kidnappers » (1953) et jouera dans « Moonfleet » (1955) de Fritz Lang !

Pour Dirk Bogarde, le film aura son importance sur la suite de sa carrière. C’est en effet après avoir vu « Hunted » que Losey décide de travailler avec Bogarde. Ils tourneront leur premier film ensemble « The Sleeping Tiger » deux ans plus tard.

Le réalisateur Charles Crichton a commencé comme monteur auprès de Korda au milieu des années 30 (« Sanders on the river », ‘Things to Come »,…) avant de passer à la réalisation pour Ealing en 1943 avec le film de guerre « For Those in Peril ». Son nom restera largement attaché au studio de Michael Balcon pour lequel il va produire des classiques comme « Hue and Cry » (1947) et « The Lavender Hill Mob » (1951).

DVD zone 2 UK. Studio Strawberry (2012). Version originale sans sous-titres.

A découvrir également :

%d blogueurs aiment cette page :