Review of: Howl
Horreur:
Paul Hyett

Reviewed by:
Rating:
2
On 19 août 2019
Last modified:19 août 2019

Summary:

Un film de loup-garous qui manque d'ambition. Dommage le cadre (un train) change un peu mais ce n'est pas suffisant pour faire un bon film d'horreur

Un film de loup-garous qui manque d’ambition. Dommage le cadre (un train) change un peu mais ce n’est pas suffisant pour faire un bon film d’horreur

Howl (2015)

Howl (2015)

Réalisé par Paul Hyett

Ecrit par Mark Huckerby et Nick Ostler

Avec Ed Speleers, Holly Weston, Shauna Macdonald, Elliot Cowan,…

Direction de la photographie : Adam Biddle / Montage : Agnieszka Liggett / Musique : Paul E. Francis

Produit par Martin Gentles et Ed King

Horreur

89mn

UK

Howl (2015) afficheJoe (Ed Speleers), un londonien contrôleur de train de son état, passe une mauvaise soirée. Il vient d’apprendre qu’il s’est fait refuser une promotion et doit repartir immédiatement sur un train de nuit, direction l’Ecosse. Seule consolation, la jolie Ellen (Holly Weston) est également affectée sur ce trajet. Alors que Joe contrôle les passagers avec peu d’enthousiasme et qu’il tente maladroitement de dragouiller Hellen, le train s’arrête brutalement. Le conducteur sort sur la voie et tente de dégager un cerf coincé sous le train quand il se fait attaquer. Bientôt une terrible créature s’en prend à Joe, Hellen et aux passagers coincés dans le train.

“Howl” est un film de loups garous qui a pour originalité de se dérouler quasi intégralement dans un train. C’est une bonne idée et qui permet de faire avec un budget serré (estimé à un million de livres). En plus Paul Hyett le réalisateur a une bonne expérience de l’horreur pour avoir travaillé comme spécialiste des effets spéciaux notamment avec Neil Marshall sur “The Descent” (2005) ou justement un autre film de loups garous “Dog Soldiers” (2002). Il est passé à la réalisation en 2012 avec le thriller horrifique “The Seasoning House”.

Comme on pouvait s’y attendre, la réalisation est donc compétente et les effets visuels plutôt réussis. Le casting est convenable (on reconnaitra notamment Shauna Macdonald, l’héroïne de “The Descent”). Mais le scénario pêche par un manque crasse d’originalité. Outre un groupe de personnages très caricaturaux et très grossièrement brossés (avec son méchant de service qui travaille dans la bourse et a une garçonnière à Londres en plus d’une famille en banlieue), “Howl” ne nous propose pas la moindre surprise. Rien à voir donc avec “Busanhaeng” (“Dernier train pour Busan”), film de zombie coréen sorti l’année suivante qui se déroule également à majorité dans un train mais affiche bien plus d’ambition (et de moyens). Le résultat reste fun si on aime les films d’horreur et qu’on n’est pas trop regardant.

Les deux scénaristes, Mark Huckerby et Nick Ostler, ont l’habitude de travailler ensemble mais plutôt dans les scénarios pour enfants (“Peter Rabbit et “Thomas et ses amis”). Ils se sont mis récemment l’horreur avec “Howl” et “Don’t knock twice” (2016), deux tentatives assez médiocres sans être honteuses.

“Howl” a été présenté dans quelques festivals avant de sortir directement en vidéo.

DVD zone 2 FR. Studio L’Atelier d’Images (2017). Bonus : Les coulisses du tournage : Les humains (6’02”), La musique (5’16”), Le train (5’21”), Les créatures (5’54”), L’étalonnage (3’57”)

%d blogueurs aiment cette page :