comédie dramatique:
Nicholas Hytner et Alan Bennett

Reviewed by:
Rating:
3
On 21 août 2011
Last modified:27 octobre 2017

Summary:

"History boys" est adapté d'une pièce d'Alan Bennett qui n'est pas loin d'être une légende vivante en Grande Bretagne et c'est peut être justement le problème.

“History boys” est adapté d’une pièce d’Alan Bennett qui n’est pas loin d’être une légende vivante en Grande Bretagne et c’est peut être justement le problème.

Wild generation / history boys

History Boys

(Wild generation)

Film de Nicholas Hytner

Ecrit par Alan Bennett d’après sa pièce

Avec Richard Griffiths, Frances de la Tour, Campbell Moore

Production National Theatre avec Fox Searchlight, DNA Films, BBC Two films, UK Film Council

Drame / Comédie

107 mn

UK

En 1982, dans une école publique modeste du Yorkshire, huit étudiants sont retenus par leur lycée pour tenter les concours de Cambridge et Oxford. Le directeur de l’école aimerait faire remonter le niveau de son établissement, et fait venir un jeune professeur brillant Irwin (Campbell Moore) pour les entrainer aux concours d’entrée. Le vieux professeur Hector (Richard Griffiths) décide quant à lui de poursuivre ses méthodes d’apprentissage quelque peu excentriques. Mais Hector est menacé d’être mis sur la touche quand ses gestes déplacés vis à vis de ses élèves mettent à jour son homosexualité.

“History boys” est une adaptation d’une pièce à succès d‘Alan Bennett. Ce dernier n’est pas loin d’être une légende vivante en Grande-Bretagne et c’est peut être justement le problème de ce film.

Mais même si le texte a été coupé d’une heure environ, on se retrouve avec un film d’1h47, qui repose essentiellement sur les dialogues et les performances des acteurs avec une réalisation trop respectueuse qui reste en retrait. Or de bons dialogues, sans réalisation dotée d’un peu de caractère, c’est juste du théâtre filmé. Pas un film.

Tout pour autant n’est pas à jeter dans le “History Boys”. Le moins qu’on puisse dire c’est que les acteurs, qui viennent  de la version théâtrale, connaissent leur rôle (un triomphe à Londres et une tournée mondiale les ont bien rodés). Les dialogues de Benett sont toujours aussi vifs et intelligents.

Mais pour un public étranger, qui ne connait pas la réputation de Bennett, et qui ne connait pas les spécificités du système éducatif britannique, le film ne peut être qu’une surprise…. et probablement mauvaise pour le spectateur français vu l’angle choisi par le distributeur. “History Boys” (retitré “Wild generation” chez nous! ) y a été présentée comme “la comédie de campus insolente et rock’n’roll” avec la tagline “Rebelles, insolents… mais brillants!”. Justement, cela ne se passe pas dans un campus, et ce n’est ni une comédie, ni un film rock’n’roll ! Dommage que le distributeur n’ait pas pris le soin de regarder le film avant d’en assurer la distribution!

“History boys” n’est pas le portrait d’une jeunesse révoltée, mais celui d’une jeunesse cynique par auto-défense, issue d’un milieu modeste, coincée entre la réalité du monde éducatif britannique et l’ambition que posent en eux leurs parents et professeurs.  C’est aussi une réflexion sur l’homosexualité refoulée et mal vécue dans un monde encore trop fermé. De ce côté, comme par rapport à leur propre avenir, les jeunes vont finalement montrer bien plus d’ouverture d’esprit et d’assurance que leurs ainés.

Le réalisateur Nicholas Hytner avait déjà travaillé avec Alan Bennett sur une adaptation (plus réussie) de l’une de ses pièces : “The Madness of King George” (1994).

DVD Fox Pathé Europa. Commentaire audio du réalisateur et du scénariste. Deux petits documentaires. Le tout avec des sous titres français. Le film peut également être vu en version française.

%d blogueurs aiment cette page :