Review of: Fleabag
Comédie:
Phoebe Waller-Bridge

Reviewed by:
Rating:
4
On 26 septembre 2019
Last modified:28 septembre 2019

Summary:

Une sitcom mordante et rafraichissante sur une jeune femme à l'excentricité contagieuse qui ne mâche pas ses mots ni ses maux

Une série mordante et rafraichissante sur une jeune femme à l’excentricité contagieuse qui ne mâche pas ses mots ni ses maux

Fleabag (2016)

Fleabag (2016)

Créé et écrit par Phoebe Waller-Bridge

Réalisé par Harry Bradbeer (12 épisodes)

Avec Phoebe Waller-Bridge, Sian Clifford, Olivia Colman, Bill Paterson, Jenny Rainsford, Andrew Scott,…

Direction de la photographie : Tony Miller / Montage : Gary Dollner / Musique : Isobel Waller-Bridge

Produit par Lydia Hampson pour Two Brothers Pictures

1ère saison (6 épisodes) diffusée pour la 1e fois sur BBC THREE le 21 juillet 2016
2ème saison (6 épisodes) diffusée pour la 1e fois sur BBC THREE le 4 mars 2019

Comédie dramatique

UK

Fleabag (Phoebe Waller-Bridge) est une jeune femme non dénuée de problèmes. Elle a ouvert un café avec une amie mais celle-ci vient de mourir en provoquant un accident (alors qu’elle voulait juste se faire renverser par un vélo pour finir à l’hôpital et se venger ainsi de son copain qui l’a trompée). Du coup Fleabag a besoin d’argent mais vient de montrer sa poitrine à son banquier. Il ne lui reste plus qu’à se diriger vers sa soeur “super dynamique, parfaite, anorexique et riche” pour lui demander de l’agent mais elle a oublié qu’elle avait enfilé ce soir-là un pull qu’elle lui avait volé il y a plusieurs années. Niveau coeur, elle virevolte entre un petit ami qui la quitte régulièrement (la dernière fois parce qu’elle se masturbait devant une vidéo d’Obama) et des coups d’un soir (qui l’amènent à s’interroger parfois sur son corps, notamment sur la taille de son anus) ou un nouveau prétendant du genre relou, croisé dans un bus et venu vers elle parce qu’elle lui souriait (alors qu’elle essayait juste d’étouffer un fou rire devant ses dents de lapin).

Et là on n’a même pas encore fini le premier épisode ! Actrice principale et créatrice/scénariste de la série, Phoebe Waller-Bridge n’est déjà plus une inconnue en 2016 outre-manche quand elle lance “Fleabag”. La londonienne avait déjà fait quelques apparitions au cinéma (“Albert Nobbs” et “The Iron Lady” en 2011, “Man Up” en 2015) et à la télévision (“The Café” de 2011 à 2013 ainsi que dans la 2e saison de “Broadchurch” en 2015). En tant que scénariste elle créé une autre sitcom “Crashing” pour Channel 4).

Mais c’est incontestablement le succès de “Fleabag”, adapté d’un one woman show de 2013, diffusé sur BBC Three à partir de juillet 2016 qui l’a véritablement lancé.  La série n’est pas très longue, chaque saison étant constituée de 6 épisodes de 15 à 25 minutes mais l’humour cru et sans retenue de Fleabag fait mouche. Elle s’interrompt souvent pour parler à l’écran ou nous lancer un regard. Le procédé n’est pas nouveau mais ici il fait partie du concept même de la série et cette distance mais honnêteté de Fleabag par rapport à elle-même, ses défauts, pas toujours assumés et son côté adulescente dégagent un charme certain.

Comme le déclare en pleurs Fleabag sur le porche de la maison de son père (Bill Paterson remarquable), en pleine nuit :

– J’ai ce sentiment horrible d’être une femme cupide, perverse, égoïste, insensible, cynique, dépravée et inique qui ne peut même pas se dire féministe”

Fleabag a ceci dit de quoi être en crise. Sa meilleure ami et partenaire de business est morte devant elle, renversée par une voiture. Ses histoires d’amour finissent mal (en général), sa soeur l’écrase de tout son poids de femme (en apparence) accomplie, son père l’ignore et sa mère est également morte (depuis plus longtemps). Quant à sa belle-mère (Olivia Colman toujours parfaite), le sentiment est mutuel : elles ne peuvent pas s’encadrer.

Féministe, ironique, “Fleabag” est un témoignage de la difficulté d’être une femme accomplie. Est-ce d’ailleurs possible ? Surtout quand on est entouré de connards ! Oui les hommes en prennent pour leur grade, mais les femmes aussi. L’égalité, il n’y a rien de mieux !

Le succès publique et critique de “Fleabag” sur BBC Three a pris une dimension mondiale grâce à la diffusion sur la plate-forme de streaming d’Amazon, Prime Video. Depuis la série s’est enrichie d’une deuxième saison où Fleabag s’éprend d’un prêtre catholique (formidable Andrew Scott ) et doit faire face aux fiançailles de son père. Par ailleurs, Canal Plus a lancé une adaptation française rebaptisée “Mouche” avec la comédienne Camille Cottin dans le rôle principal et Jeanne Herry à l’adaptation et à la réalisation.

En septembre 2019, c’est le triomphe. Alors que Phoebe Waller-Bridge a entre temps co-créé “The Killing Eve” et co-scénarisé le dernier James Bond, elle reçoit une pluie d’Emmy Awards. Six au total, dont celui de meilleure série comique, de la meilleure actrice dans une série comique et de la meilleure scénariste pour une série comique ! Pourtant, à ce jour, Phoebe Waller-Bridge assure qu’il n’y aura pas de troisième saison. Mais elle vient de signer un contrat avec Amazon Studios pour la création de contenus à hauteur de 20 millions de dollars. Amazon aurait tord de laisser partir un tel talent à un moment où la guerre entre les différentes plates-formes de VOD est en passe de s’intensifier.

Disponible sur Amazon Prime Video en vostfr.

 

%d blogueurs aiment cette page :