Science-Fiction / horreur:
Robert Day

Reviewed by:
Rating:
3
On 3 octobre 2018
Last modified:3 octobre 2018

Summary:

Un petit film de SF calqué sur "The Quatermass Xperiment" sorti quatre ans plus tôt. Et si la conquête spatiale nous exposait à des dangers mortels ?

Un petit film de SF calqué sur « The Quatermass Xperiment » sorti quatre ans plus tôt. Et si la conquête spatiale nous exposait à des dangers mortels ?

First Man Into Space (1959)

(Le pionnier de l’espace)

Réalisé par Robert Day

Ecrit par John Croydon et Charles F. Vetter d’après une histoire de Wyott Ordung

Avec Marshall Thompson, Marla Landi, Bill Edwards, Robert Ayres, Bill Nagy,…

Direction de la photographie : Geoffrey Faithfull / Direction artistique : Denys Pavitt / Montage : Peter Mayhew / Musique : Buxton Orr

Produit par John Croydon pour Amalgamated Productions

Tourné aux MGM British Studios

Science-fiction / horreur

UK

« Dirigeant le programme anglais de conquête spatiale, Charles Prescott (Marshall Thompson) envoie son frère, l’indiscipliné lieutenant Dan Prescott (Bill Edwards), dans l espace, à bord du premier avion supersonique jamais construit. Par esprit de défi, ce dernier n’obéit pas aux recommandations de sa hiérarchie, et s’éloigne de plus en plus de la Terre, traversant une nuée de rayons cosmiques. A son retour en catastrophe, Dan a subi une étrange mutation… »

Sorti en 1959, « First Man into Space » (Le pionnier de l’espace, 1959) fait partie de ces films qui s’inquiètent des dangers de la conquête spatiale. Aller dans l’espace c’est bien beau, mais que va-t-on y trouver ? Le premier satellite artificiel, Spoutnik a été envoyé dans l’espace par les soviétiques en 1957. « First Man into Space » est donc un film qui s’inscrit dans l’actualité de l’époque et par le biais de la SF horrifique révèle ses angoisses. Non qu’il fasse preuve d’originalité. En fait le scénario se rapproche beaucoup de « The Quatermass Xperiment » (Le Monstre) sorti par la Hammer quatre ans plus tôt.

Bien que « First Man into Space » prenne l’apparence d’un film américain, avec des acteurs d’outre atlantique dans les rôles principaux et une action censée se dérouler au Nouveau Mexique, il s’agit bien d’une production britannique.

A l’origine du film, on retrouve le producteur anglais très expérimenté John Croydon qui a commencé sa carrière en tant que production manager pour Korda (« The Conquest of the Air » en 1936) et est ensuite passé par Ealing Studios (« Champagne Charlie », « Dead of Night« ,…) ou encore la Rank. A la fin des années 50, il travaille comme producteur indépendant, notamment pour la MGM, et il produira plusieurs films horrifiques « Grip of the Strangler » (1958) « Fiend Without a Face » (1958), « Corridors of Blood » (1958) et donc « First Man into Space » (1959).

Le film n’a clairement pas très bien vieilli, et Robert Day, qui avait déjà travaillé avec Corydon et Amalgamated Productions sur « Grip of the Strangler » et « Corridors of Blood » avec  Boris Karloff dans le rôle principal, se retrouve ici avec un casting de nettement moins haute volée. L’Américain Marshall Thompson et le Canadien Bill Edwards, plutôt habitués aux seconds rôles, manquent tous deux de charisme.

De plus, le manque de moyens, même pour l’époque, ne se voit que trop – pour un film de SF, ça ne pardonne pas ! Mais ce qu’on peut reprocher le plus à « First Man into Space » c’est son manque d’originalité, d’autant que par rapport à « The Quatermass Xperiment », il pêche tant au niveau de la réalisation que de l’écriture.

Reste un petit film de SF sympathique, qui n’est pas non plus honteux. On peut le découvrir dans de bonnes conditions grâce à l’éditeur français Artus Films qui sort une copie acceptable en DVD et le distribue dans un petit coffret avec un sympathique petit livre signé Alain Petit sur la Science-Fiction anglaise.

Coffret DVD zone 2 FR. Studio Artus Films (2016). Collection « SF Vintage ». Version originale sous-titré en français et version française. Bonus : Interview d’Alain Petit (24 mn) plus le livre « Science Fiction anglaise » par Alain Petit (62 pages)

Prix: EUR 19,03
Ancien prix: EUR 25,03

A découvrir également :

%d blogueurs aiment cette page :