Review of: Cromwell
Historique:
Ken Hugues

Reviewed by:
Rating:
4
On 27 avril 2020
Last modified:6 juin 2020

Summary:

Un bon film historique un peu trop hagiographique mais avec une belle reconstitution et deux grands acteurs (Richard Harris et Alec Guinness).

Un bon film historique un peu trop hagiographique mais avec une belle reconstitution et deux grands acteurs (Richard Harris et Alec Guinness).

Cromwell (1970)

Ecrit et réalisé par Ken Hughes

Avec Richard Harris, Alec Guinness, Robert Morley, Frank Finlay, Patrick Magee, Timothy Dalton, Patrick Wymark,…

Direction de la photographie : Geoffrey Unsworth / Production design : John Stoll / Direction artistique : Herbert Westbrook / Montage : Bill Lenny / Musique : Frank Cordell

Produit par Irving Allen

134mn

UK / USA

Oliver Cromwell (Richard Harris), un propriétaire terrien de petite noblesse, ancien membre du parlement avant quqe celui-ci soit dissous par le roi Charles Ier (Alec Guinness), s’apprête à partir avec sa famille pour aller vivre en Amérique, dégoûté par la politique et l’état de l’Angleterre. Quand des amis viennent le voir pour le convaincre de rester et de participer à une guerre contre le roi, Cromwell est furieux. Mais quand Charles Ier décide de rappeler le parlement, Cromwell décide de rester. D’abord modéré et favorable à un accord avec le roi, sa position devient de plus en plus extrême alors que, du fais du refus de Charles Ier de partager son pouvoir avec le parlement, le pays menace de s’engager dans une guerre civile.

“Cromwell” est un film historique consacré comme son nom l’indique à celui qui fit tomber la monarchie et devint “Lord protecteur” en 1653 jusqu’à sa mort cinq ans plus tard, est une figure unique dans l’histoire britannique puisque deux ans après son décès, le parlement rappelle Charles II, fils ainé du premier du nom, pour qu’il reprenne la courronne. Et qu’aujourd’hui la royauté, même s’il est plutôt décorative, a donc toujours cours de l’autre côté de la manche.

Comme toutes les figures historiques, Cromwell a plusieurs visages selon l’historien ou le politique qui le dépeint. Cromwell était-il un homme avide de pouvoir, brutal, despotique, un protestant très croyant et fermement anti-catholique ? Ou un homme intègre, prêt à se sacrifier pour le peuple et sa nation qui n’a renversé le roi et pris le pouvoir que par conviction morale ?

Le film écrit et réalisé par Ken Hughes penche clairement vers le deuxième portrait. Cromwell, ici incarné par un Richard Harris ténébreux et rageur, est clairment un homme de foi et de convictions. Ce qu’il veut c’est une démocratie. Il se bat pour le parlement en tant que porte-parole du peuple, refuse de devenir roi, et ne finit par prendre le contrôle (de l’armée puis du pays) que contrait par l’incompétence, l’inaction et l’égoïsme de ses pairs.

Un portrait de Cromwell qui peut donc prêter à discussions. On n’est pas loin de l’hagiographie. Néanmoins le film, qui s’intéresse particulièrement à la confrontation entre Charles Ier (Alec Guinness est bien entendu royal !) et Olivier Cromwell (Richard Harris), est un bon film, avec de belles scènes dramatiques portées par deux grands acteurs et des reconstitutions de qualité (surtout sur les champs de bataille).

La vieille édition DVD anglaise de Columbia Classics comprend des sous-titres français (et même une piste audio française !) mais ne rend pas du tout hommage à la beauté du film et à la photographie de Geoffrey Unsworth. Bon il y a bien une édtion blu-ray… mais en Allemagne.

DVD UK. Studio Columbia Classics (2004). Version originale sous-titrée en français et version française. Aucun bonus.

%d blogueurs aiment cette page :