Review of: Burn Burn Burn
Comédie dramatique:
Chanya Button

Reviewed by:
Rating:
3
On 16 mars 2019
Last modified:17 mars 2019

Summary:

Un road trip au féminin qui verse dans le mélo existentiel mais reste juste. Avec deux formidables interprètes (Laura Carmichael et Chloe Pirrie) et son lot de personnages excentriques

Un road trip au féminin qui verse dans le mélo existentiel mais reste juste. Avec deux formidables interprètes (Laura Carmichael et Chloe Pirrie) et son lot de personnages excentriques

Burn Burn Burn (2016)

Burn Burn Burn (2015)

Réalisé par Chanya Button

Ecrit par Charlie Covell

Avec Laura Carmichael, Chloe Pirrie, Jack Farthing, Julian Rhind-Tutt, Joe Dempsie, Alison Steadman,…

Direction de la photographie : Carlos De Carvalho / Production design : Noam Piper / Montage : Mark Trend / Musique : Marc Canham et Candy Says

Produit par Chanya Button, Daniel-Konrad Cooper et Tim Phillips

Comédie dramatique

106mn

UK

Deux jeunes femmes, Seph (Laura Carmichael) et Alex (Chloe Pirrie) s’engagent dans un road trip afin de dispserser les cendres de leur ami Adam (Jack Farthing). Un voyage qui va se transformer en remise en question pour les deux amies, d’autant que leur ami décédé leur a préparé des vidéos à visionner à chaque étape de leur voyage. 

A l’enterrement d’Adam, son père demande à Seph et Laura de visionner une vidéo que leur a préparé le jeune homme, tout juste décédé d’un cancer.  Dans cette vidéo, Adam explique qu’il leur confie une mission, une sorte de “road movie genre Thelma et Louise mais avec Casper le gentil fantôme” ! Les deux jeunes femmes sont bien entendu chamboulées mais réticentes.

D’autant que rien ne tourne vraiment rond dans leur vie. Alex travaille dans une agence de pub mais rêverait de faire autre chose. Et le soir même, elle surprend sa compagne avec une autre femme. Quant à Seph, actrice manquée, en couple avec un jeune cadre qui travaille à la city, elle travaille comme nounou pour la femme du boss de son compagnon ! Et quand elle annonce qu’elle va devoir partir pour quelques jours, c’est le clash avec celle-ci et et elle se fait renvoyer.

La bonne nouvelle c’est que plus rien ne les retient pour accomplir la mission que leur a confié Adam. Mais celle-ci ne va pas vraiment être une partie de plaisir. Sur la route, elles vont rencontrer une espèce de gourou new age, une guide touristique un peu trop à cheval sur le règlement, une auto-stoppeuse d’âge mur qui ne semble plus avoir toute sa tête,… Ils vont également s’arrêter chez la mère d’Alex (et Seph va se rendre compte que la relation entre les deux est assez étrange). Les tensions entre Alex, secrète et posée, et Steph, extravertie mais mal dans sa peau, se font de plus en plus aiguës, d’autant que dans ses interventions vidéos Adam ne manque pas de leur envoyer des piques, et que le petit ami de Seph ne semble pas bien vivre l’absence de celle-ci. Finiront-elles le voyage ?

Le scénario n’évite pas certains écueils mélodramatiques et quelques longueurs mais globalement garde l’équilibre entre comédie et drame. Difficile de ne pas verser une petite larme (le sujet s’y prête) ou de sourire face aux situations incongrues. In fine, “Burn Burn Burn” est un bon road movie existentiel qui ne se prend pas trop au sérieux, et c’est tant mieux.

Le scénario est dû à Charlie Covell qui s’était fait connaître en tant qu’actrice et est passée à au scénario en 2015 en signant deux épisodes pour la mini série de Russel T. Davies “Banana”. Depuis 2017, elle se conscare au scnéario et à la production. On lui doit notamment la série remarquée “The End of the F***ing World” (diffusée sur Channel 4 au UK et sur Netflix à l’international).

“Burn Burn Burn” est le premier long de Chanya Button qui depuis a signé dans un style bien différent “Vita & Virginia” (2018) sur l’amour passionnel entre deux écrivaines anglaises du début du XXe siècle, Virginia Woolf et Vita Sackville-West. Elle est actuellement (mars 2019) en train d’achever son travail sur une série pour BBC One, “World on Fire” pour laquelle elle a réalisé deux épisodes.

Laura Carmichael, qui joue Seph, a commencé sa carrière à l’écran dans “Tinker Tailor Soldier Spy” (2011) et dans l’un des rôles principaux de la série “Donwtown Abbey” (2010-2015). Quant à l’écossaise Chloe Pirrie (Alex), on l’a remarqué en tête d’affiche de “Shell” (2012) et au générique de nombreuses séries (Black Mirror, Misfits, Panthers, Brief Encounters,…).

A noter que “Burn Burn Burn” n’a pas été distribué en France, on a juste pu le voir dans des festival dont “Ecrans Britanniques”. On peut trouver le film en DVD anglais mais sans sous-tires.

DVD zone 2 UK. Studio Verve Pictures (2017). Version originale sans sous-titres

%d blogueurs aiment cette page :