Review of: Breakdown
Action:
Jonnie Malachi

Reviewed by:
Rating:
1
On 30 septembre 2019
Last modified:30 septembre 2019

Summary:

Le sang coule en même quantité à l'écran que les larmes de douleur des spectateurs devant un film aussi affligeant... C'est dire !

Le sang coule en même quantité à l’écran que les larmes de douleur des spectateurs devant un film aussi affligeant… C’est dire !

Breakdown (2016)

Ecrit et réalisé par Jonnie Malachi

Avec Craig Fairbrass, James Cosmo, Emmett J Scanlan, Olivia Grant, Amanda Wass,…

Direction de la photographie : James Friend / Production design : Monica Black / Montage : Nikki Porter / Musique : Phil Mountford

Produit par Luke Fairbrass

Action / Crime

110mn

UK

Alfie Jennings (Craig Fairbrass) est un tueur professionnel, un vrai soldat du meurtre sur commande qui a montré sa propre société de services avec Albert (James Cosmo). Mais c’est aussi un père de famille qui s’inquiète pour sa fille unique Maya (Amanda Wass) alors qu’elle va avoir seize ans et qu’elle commence à s’intéresser aux garçons. Il lui apprend à tirer car il faut qu’elle apprenne à se défendre dans ce monde ô combien cruel.

Comme si sa vie n’était déjà pas assez compliquée, depuis quelque temps il a des visions. Il voit des personnes qu’il a tué. Gênant pour un tueur professionnel ! Et un soir, lors d’une banale séance de torture, il craque. Il voit sa fille et sa femme en sang le supplier de venir à leur aide. Il est incapable de poursuivre la séance, à la colère d’Albert qui aime Alfie comme son fils…

Mais bon faut pas abuser quand même, c’est quoi cette fiotte ! Albert met en garde Alfie. Il va falloir qu’il reprenne ses esprits. Sinon les conséquences vont être terribles. Alfie va devoir bosser gratos pour se faire pardonner et prouver qu’il n’est pas une gonzesse.

“Breakdown” est écrit et réalisé par Jonnie Malachi, réalisateur de clips et de pub qui signe ici son premier long métrage. C’est un film violent, sanglant qui se veut sévèrement burné mais qui tombe finalement dans la petite morale à deux balles (la famille c’est important).

Tourné en 18 jours pour un budget de 200.000 livres, “Breakdown” ne souffre pas de son budget rikiki, ni de la plupart de ses acteurs (on a droit à un casting expérimenté), mais comme on s’en doute le scénario et les dialogues sont juste catastrophiques. Au lieu de se limiter à faire dans la violence gratuite, Malachi tente de glisser des séquences émotions entre Alfie et sa fille sans parler de la crise de couple avec Catherine et de ses relations de plus en plus tendues avec ses collègues tueurs.

“Breakdown” est avant tout un film à la gloire de son acteur principal, le dur à cuire Craig Fairbrass. Le film est d’ailleurs co-produit par lui-même et deux membres de sa famille, Jake et Luke. C’est dommage qu’ils n’aient pas gardé le film pour égayer les longues soirées d’hiver chez les Fairbrass. Fallait pas se sentir obligé de le partager avec nous.

%d blogueurs aiment cette page :