Review of: Born Free
Aventures:
James Hill

Reviewed by:
Rating:
4
On 4 septembre 2018
Last modified:4 septembre 2018

Summary:

Un joli film d'aventures animalier où un couple adopte une lionne. On s'en doute, ça ne va pas être simple.

Un joli film d’aventures animalier où un couple adopte une lionne. On s’en doute, ça ne va pas être simple. Une réalisation efficace et deux acteurs principaux impliqués.

Born Free (1965)

(Vivre libre)

Réalisé par James Hill

Ecrit par Lester Cole d’après le livre de Joy Adamson

Avec Virginia McKenna, Bill Travers, Geoffrey Keen, Peter Lukoye,..

Direction de la photographie :Kenneth Talbot / Montage : Don Deacon / Musique : John Barry

Produit par Sam Jaffe et Paul Radin

Aventures / Famille

UK/USA

Joy (Virgine Mc Kenna) et George Anderson (Bill Travers) sont deux Anglais installés au Kenya. Parti chasser un lion qui mange les chèvres du village, George doit également abattre la lionne qui l’attaque. Il ramène chez lui les trois lionceaux orphelins. Avec sa femme Joy ils élèvent les trois fauves… Jusqu’à ce qu’ils soient temps de les envoyer dans un zoo. Mais Joy s’est attachée à la petite dernière, qu’elle a baptisé Elsa, et ils décident de la garder.

« Born Free » est une histoire vraie, adaptée du livre de la naturaliste Joy Anderson où elle raconte comment elle et son mari, George, installés au Kenya, ont adopté une lionne baptisée Elsa. Le livre s’est vendu à cinquante millions d’exemplaires.

Réaliser un film avec un animal, et d’autant plus avec un fauve, dans le rôle principal est un sacré challenge. Mais l’histoire, très simple, est racontée avec talent et ce qu’il faut d’émotion sans tomber dans le larmoyant, ni céder aux sirènes de l’anthropomorphisme.

Le réalisateur James Hill est un ancien documentariste (il a notamment travaillé pour le fameux GPO Film Unit). Dans un genre très différent, il venait juste de réaliser le thriller victorien « A Study in Terror  » (1965) mais le succès de Born Free va l’amener à se spécialiser un temps dans le film animalier : « An Elephant Called Slowly  » (1970), « Black Beauty »(1971), « The Belstone Fox » (1973).

Le couple principal formé Bill Travers et Virginia McKenna fonctionne très bien à l’écran. Il faut dire que les deux acteurs avaient déjà partagé l’affiche plusieurs fois comme dans « The Smallest Show on Earth » (1957), « Passionate Summer » (1958) ou encore « Two Living, One Dead » (1961). Et surtout ils étaient mariés depuis 1958.

Plus important, Travers et McKenna se montrent à l’aise avec les gros félins, apportant de la crédibilité à cette histoire d’amitié peu ordinaire. Le couple a suffisamment apprécié l’expérience du film animalier  pour la renouveler avec « Ring of Bright Water » (1969) et « An Elephant Called Slowly » (1969). Surtout le couple a créé en 1984 une fondation baptisée  » Zoo Check » qui est devenue par la suite « Born Free » et qui a pour mission de protéger les animaux sauvages en captivité et dans la nature. La fondation Born Free est toujours active.

Gros succès public et critique de l’époque, « Born Free » engendrera par la suite un documentaire (« The Lions are Free », 1969), une suite cinéma « Living Free »  (1972) et une série télévisée américaine (1974).

Le film est actuellement disponible en combo DVD/Blu-ray chez l’éditeur anglais Eureka! avec des sous-titres optionnels anglais. Si le film est restitué dans une belle qualité d’image et de son, on pourra regretter la pauvreté des bonus. On aurait au moins apprécié une interview de Viriginie McKenna !

Combo Blu-ray/DVD. Studio Eureka (2016). Version originale sous-titrée en anglais. Bonus : commentaire audio avec les les historiens du cinéma John Burlingame, Julie Kirgo et Nick Redman

A découvrir également :

%d blogueurs aiment cette page :