Comédie érotique:
Stanley A. Long

Reviewed by:
Rating:
3
On 6 juin 2019
Last modified:5 novembre 2019

Summary:

Une sex comedy signée par le réalisateur/producteur star du genre Stanley Long. Un film dans la moyenne de ce type productions typique des seventies et aujourd'hui oublié

Une sex comedy signée par le réalisateur/producteur star du genre Stanley Long. Un film dans la moyenne de ce type productions typique des seventies et aujourd’hui oublié

Adventures of a Private Eye (1977)

(Les aventures érotiques d’un détective privé)

Réalisé par Stanley A. Long

Ecrit par Michael Armstrong

Avec Christopher Neil, Suzy Kendall, Harry H. Corbett, Diana Dors, Liz Fraser, Jon Pertwee,…

Direction de la photographie : Peter Sinclair / Direction artistique : Carlotta Barrow / Montage : Joe Gannon / Musique : DeWolfe

Produit par Stanley A. Long  pour Salon Productions

Comédie érotique

96mn

UK

Adventures of a Private Eye (1977) afficheBob West (Christopher Neil) est un apprenti détective privé qui travaille à Londres depuis trois mois pour l’une des célébrités du métier, Judd Blake (Jon Pertwee). Quand ce dernier part en vacances avec sa nouvelle secrétaire sexy, Bob espère bien pouvoir traiter quelques affaires. Mais Blake refuse catégoriquement. Quand la belle Laura (Suzy Kendall), ancien manequin et qui est en attente de l’héritage de son vieux mari tout juste décédé, débarque afin que Blake enquête sur un chantage qu’elle subit, photos érotiques à l’appui, Bob ne peut s’empêcher de se faire passer pour Blake et de prendre l’affaire. C’est le début des ennuis…

“Adventures of a Private Eye” est le deuxième opus de la série de comédies dites sexy crée par l’un des papes de du genre, Stanley Long. Ce dernier cherchait à reproduire le succès de l’une des séries phares du genre, les “Confesssions” inaugurées en 1974 avec “Confessions of a Window Cleaner”. Long avait déjà une belle expérience dans le domaine du sexe sur écran, ayant produit des classiques comme le documentaire à la “Mondo Cane” version anglaise “London in the Raw ” (1965) et  le film sur l’échangisme “The Wife Swappers” (1970) ou encore l’un des plus gros succès des sex comedies, “Eskimo Nell” (1975).

“Adventures of a Private Eye” n’est sûrement pas le plus mauvais exemple du genre, mais comme d’habitude dans les films de cette catégorie précise, typique de l’Angleterre des années 70, il faut reconnaitre que cette sex comedy n’est quand même pas une franche réussite, que ce soit en tant que comédie et encore moins en tant que film érotique (vous aurez droit à quelques pères de fesses dont celles de Christopher Neil et des seins nus mais pas de quoi choquer ou même émoustiller un public de la fin des années 70). Evidemment, Bob est un jeune homme maladroit avec les femmes et quand il arrive à coucher avec quelques unes, évidemment nymphomanes, ça ne se termine pas bien pour lui. Le résultat est bien entendu incongru et très daté, mais étrangement divertissant si vous aimez les OFNIs (objets filmés non identifiés) !

Dnans le rôle de l’apprenti détective un peu neuneu, Chistopher Neill se débrouille pas mal. Il savait où il métait les pieds car il avait déjà joué dans “The Sex Thief” (1973) et “Eskimo Neill” (1975) tous deux réalisés par Martin Campbell (qui plus tard connaitra la renommée en signant notamment quelques grosses productions dont les James Bond “GoldenEye” (1995) et “Casino Royale” (2006). Neill lui arraitra sa carrière d’acteur l’année suivante avec “Adventures of a Plumber’s Mate”. Neil s’est depuis consacré avec plus de succès à la musique (en tant que chanteur mais surtout producteur – à noter d’ailleurs qu’il interprète la chanson du générique).

Comme dans la plupart des comédies érotiques des années 70, on retrouve quelques stars du petit et grand écran dans la dèche qui cachetonnent en espérant que tout le monde aura oublié le film quinze jours après sa sortie. En tête d’affiche, Suzy Kendall signe ici sa dernière apparition à l’écran après une carrière assez courte mais marquée par ses apparitoins dans “Up the Junction” (1968) et “L’uccello dalle piume di cristallo” (le premier giallo d’un certain Dario Argento en 1970).

Dans les secons rôles, on retrouve Diana Dors qui incarne brièvement une femme de ménage. Dors est une ex pin up star du grand écran dans les années 50 et réduite deux décennies plus tard aux rôles de second plan dans des petits films. C’est le deuxième ‘Adventures of…” qu’elle tourne après “The Adventures of a Taxi Driver”. De même pour Liz Frazer, qui après avoir tourné notamment dans les “Carry On” se retrouve dans les années 70 à enchainer les “Adventures…” et “Confessions…”. Enfin, on retrouve Jon Pertwee, ancienne tête de proue de la série de SF la plus célèbre d’Angleterre, “Doctor Who” pour laquelle il a interprété le rôle principal du Docteur, troisième du nom, de 1970 à 74.

DVD zone 2 UK. Disponible dans le coffret “Adventures of a…” regroupant les 3 films de la série

%d blogueurs aiment cette page :