Comédie:
Maurice Elvey

Reviewed by:
Rating:
3
On 12 juillet 2020
Last modified:2 août 2020

Summary:

Une comédie sur les réservistes, dans la moyenne du genre, qui marquait le grand retour de la star du music hall Tommy Trinder

Une comédie sur les réservistes, dans la moyenne du genre, qui marquait le grand retour de la star du music hall Tommy Trinder

You Lucky People (1955)

Réalisé par Maurice Elvey

Ecrit par Anthony Verney d’après la pièce radio de Maurice Harrison et Sidney Nelson

Avec Tommy Trinder, Mary Parker, Dora Bryan, Rufus Cruickshank, R.S.M. Brittain, Rolf Harris, Harold Goodwin, Michael Kelly,…

Direction de la photographie : Gordon Dines / Direction artistique : Ray Simm / Montage : Robert Jordan Hill / Musique : Edwin Astley

Produit par David Dent pour Adelphi Films

Tourné aux studios de Beaconsfield

Comédie

79mn

UK

Tommy Smart (Tommy Trinder) est un homme des classes populaires qui a fait fortune. Et c’est donc avec une belle voiture et son majordome qu’il arrive au camp militaire de Bustard pour faire ses 15 jours de rappel militaire. Malheureusement pour lui, il tombe sur le sergent Major Horace Thickpenny (Rufus Cruickshank) qui était son supérieur pendant la guerre et qui est bien décidé à le mettre au pas.

“You Lucky People!” est l’une des très nombreuses comédies réalisées après guerre et qui s’appuient sur une expérience commune, le service militaire (instauré en 1939 et qui sera finalement supprimé en 1960). L’une des comédies plus célèbres en la matière restant “Carry On Sergeant” (1958). Ici il s’agit plus précisément de réservistes, les Z Men, qui avaient déjà été à l’honneur dans “Down Among the Z Men” (1952), le seul film réunissant à l’écran les quatre Goons (“The Goons” est un programme radio à sketches légendaire outre-Manche qui a rendu célèbre un certain Peter Sellers).

Le film est bâti autour de Tommy Trinder, star du music-hall, qui avait atterri sur le grand écran en 1938 puis tourné dans plusieurs films pour le studio Ealing, dont “Champagne Charlie” (1944) réalisé par Alberto Cavalcanti. Mais en 1954, après avoir passé plusieurs années en Australie, Trinder se rend compte rapidement que sa popularité s’est effondrée en Grande-Bretagne. Il accepte donc la proposition de tourner un film pour la petite maison de production Adelphi Films dirigée par Arthur Dent.

Adapté d’une pièce radio à succès, le scénario est très basique, comme souvent dans ce genre de comédies. C’est l’occasion de se moquer gentiment de l’armée et de célébrer la camaraderie masculine dans une bulle où la réalité du monde civile n’a plus aucune signification. La présence féminine y est rare et stéréotypée à l’extrême (Mary Parker joue la belle jeune femme courtisée par tous et Dora Bryan la vieille fille dont personne ne veut). Et les officiers sont des psychopathes qui prennent un malin plaisir à torturer les troufions (qui auront bien entendu maintes occasions de se venger puisque nous sommes dans une comédie). L’écossais Rufus Cruickshank joue le major qui veut la peau du soldat Smart, tandis que le commandant du camp, qui ne s’exprime qu’en hurlant, est interprété par un ex-officier, R.S.M. Brittain qui a décroché une poignée de rôles dans le cinéma des années 50 et 60.

Tommy Trinder domine bien entendu le film qui est avant tout un véhicule pour remettre son nom en haut de l’affiche (le titre “You Lucky People!”  est une référence à sa réplique la plus célèbre, qu’il prononce ici à la dernière seconde du film pour justifier son utilisation dans le titre !).

Bien que disposant de moyens très limités dans une période alors dominée par le bulldozer de la Rank Organisation, Adelphi Films est bien décidé à décrocher un succès. Le film est présenté en avant-première aux professionnels lors de la conférence annuelle de l’association des distributeurs de films (Cinema Exhibitors Association) où il est bien accueilli (malgré l’absence physique de Tommy Trinder qui néanmoins est présent par téléphone pour présenter le film), puis dans les salles où il enregistre un joli succès. Trinder est de retour, mais ça restera son dernier film en tant que star. Trinder décide de se consacrer à la scène où il est de retour en grâce et à la télévision où il rejoint ITV qui vient juste d’être lancée.

“You Lucky People!” est disponible en DVD grâce au BFI qui a mis à disposition les films les plus célèbres d’Adelphi dans une collection dédiée au début des années 2010.

DVD UK. Studio BFI, collection “The Adelphi Collection” (2011). Version originale avec sous-titres optionnels en anglais. Bonus : livret de 18 pages

%d blogueurs aiment cette page :