Crime / Comédie dramatique:
Leslie Megahey

Reviewed by:
Rating:
4
On 11 mai 2021
Last modified:11 mai 2021

Summary:

Un film historique étonnant où suinte un humour noir ravageur et porté par un casting en or. Un film injustement oublié à réhabiliter en urgence

Un film historique étonnant où suinte un humour noir ravageur et porté par un casting en or. Un film injustement oublié à réhabiliter d’urgence

The Hour of the Pig (1994)

Ecrit et réalisé par Leslie Megahey

Avec Colin Firth, Amina Annabi, Jim Carter, Ian Holm, Donald Pleasence, Nicol Williamson, Michael Gough,…

Direction de la photographie : John Hooper / Production design : Bruce Macadie / Montage : Isabelle Dedieu / Musique : Alexandre Desplat

Produit par David M. Thompson pour BBC et Ciby2000

Histoire / Crime / Comédie dramatique

102mn (US) / 112mn (UK)

UK / France

En France, au XVe siècle. Lassé des jeux de pouvoir à Paris, l’avocat Richard Courtois (Colin Firth) veut un peu de tranquillité et décide de s’installer dans le village d’Abbeville, dans la province de Ponthieu. Mais il va vite déchanter.  Sitôt arrivé, il va devoir traiter une affaire de meurtre, puis de sorcellerie avant de devoir défendre un cochon sauvage accusé d’avoir tué un enfant juif. Ce dernier cas va prendre une tournure personnelle quand il va tomber amoureux d’une maure, Samira (Amina Annabi) à qui appartient le dit cochon.

Avocat à l’esprit progressif et qui croit en la valeur du droit, Courtois va devoir affronter les réalités d’un village de campagne où l’hypocrisie, les traditions et les luttes de pouvoir règnent finalement aussi bien qu’en ville. Et le paradis rural de notre bon avocat va bientôt se transformer en enfer.

Voilà un bien étrange film, aujourd’hui complètement oublié. L’histoire est écrite par le scénariste et réalisateur originaire d’Irlande du Nord, Leslie Megahey, Ce dernier s’est inspiré d’un personnage réel, Barthélemy de Chasseneuz (1480-1541) qui a écrit plusieurs textes juridiques importants et s’est fait remarqué également en défendant des animaux accusés de crime (notamment des rats). Oui car à l’époque, en France, les animaux pouvaient être jugés de la même façon qu’un être humain, devant un tribunal.

Tourné entre les environs de Lyon et les studios Ealing à Londres, le film réunit un casting en or autour d’un jeune Colin Firth (mais qui avait déjà endossé le premier rôle dans “Valmon” pour Milos Forman cinq ans plus tôt) : Jim Carter (l’assistant), Ian Holm (le curé), Donald Pleasence (le procureur), Nicol Williamson (le seigneur) et Michael Gough (le juge). Dans le rôle de la maure, on retrouve l’actrice tunisienne Amina Annabi (déjà aperçue chez Lelouch et Bertolucci).

“The Hour of the Pig” offre une reconstitution riche en détails d’un village du Moyen-Age. Mais il est assez difficile de dire à quel genre de film on a vraiment affaire. Une enquête criminelle et un film de tribunal durant le Moyen Age, un drame qui contient une bonne dose d’humour noire et une romance impossible.

L’ambiance de “The Hour of the Pig” est très particulière mais réussie. Avec un scénario original et une belle reconstitution, et son humour noir constant mais assez subtil (qu’on appréciera ou pas selon les sensibilités), le film aurait mérité une meilleure reconnaissance. A noter que j’ai pu seulement voir la version américaine, amputée de dix minutes par un certain Harvey Weinstein, ici producteur exécutif, et rebaptisée “The Advocate”. En 2012, Weinstein raconta à la télévision américaine que c’était le pire film sur lequel il a jamais travaillé. Une raison supplémentaire pour voir le film !

Espérons qu’un éditeur britannique réédite la version anglaise dans de bonnes conditions. Notons que BFI Flipside a réédité “Schalcken the Painter”, un téléfilm de Leslei Meghannie réalisé pour la BBC où il a fait la majeure partie de sa carrière.  “The Hour of the Pig” reste son seul film pour le cinéma et également sa dernière réalisation à ce jour.

%d blogueurs aiment cette page :