Review of:

Reviewed by:
Rating:
2
On 25 septembre 2020
Last modified:25 septembre 2020

Summary:

Un film de zombie à petit budget et lambda des frères Ford, qui se prend un peu trop au sérieux, mais qui sait profiter des somptueux paysages africains

Un film de zombie à petit budget et lambda des frères Ford, qui se prend un peu trop au sérieux, mais qui sait profiter des somptueux paysages africains

The Dead (2010)

Ecrit et réalisé par Howard J. Ford et Jonathan Ford

Avec Rob Freeman, Prince David Oseia,…

Direction de la photographie : Jonathan Ford / Production design : Daniel Gommé / Montage : Howard J. Ford / Musique : Imran Ahmad

Produit par Howard J. Ford

105mn

Horreur

UK

Un homme blanc le lieutenant américain Brian Murphy (Rob Freeman) traverse le désert calciné par le soleil, armé d’une mitraillette. Il rencontre un homme noir qui a du mal à marcher. Un morceau de son os de tibia est visible. Ses yeux sont étranges. L’homme blanc soupire, le contourne et poursuit son chemin. Il tombe sur un deuxième homme noir, l’air hagard, habillé en militaire. Cette fois-ci il l’abat d’une balle dans la tête et récupère un pistolet et des munitions. Il jette l’argent qu’il trouve. Le titre apparait à l’écran “THE DEAD”. Changement de décor, on est dans un avion militaire. La situation n’est guère meilleure. Un homme est en train d’agoniser, en sang, pendant que sa compagne, panique et que d’autres passagers, tous blancs, regardent la scène inquiets. On retrouve le lieutenant Murphy qui explique qu’ils auraient pas dû décoller, qu’il n’avait pas finit de faire le plein. En en effet d’après les pilotes, l’avion ne tiendra pas jusqu’au prochain aéroport, en Sierra Leone, à 40 kms. Alors que le mourant se réveille et n’a pas l’air tout à fait normal, l’avion lui s’écrase en mer.

Bientôt notre lieutenant américain se retrouve seul survivant du crash mais ce n’est que le début de ses ennuis. Heureusement, Murphy va bientôt pouvoir compter sur l’aide du Sergent Daniel Dembele (Prince David Oseia) qui est à la recherche de son fils.

Un américain qui zigouille des Africains à tour de bras, accompagné d’un militaire local… Mmh, vous pourriez penser qu’il va y avoir un peu d’ironie, mais non. On est dans du film sérieux, qui fait dans l’émotion et l’épouvante, mais pas dans la politique ni dans l’humour.

“The Dead” est un film de zombie à tout petit budget co-écrit et réalisé (entre autres !) par les frères Ford, Jonathan et Howard. Originaires de Hazlemere dans le Surrey, ils n’en sont pas alors à leur coût d’essai. Ils avaient déjà commis ensemble le film d’action et criminel “Mainline Run” (1994) et Howard, tout seul cette fois, le thriller horrifique “Distant Shadows” (2000).

Tourné en douze semaines (au lieu des six prévues à l’origine) en Angleterre (pour la scène d’avion) puis au Burkina Faso et au Ghana, “The Dead” bénéficie heureusement pour lui des décors africains naturellement impressionnants. Les effets des zombies sont pas trop mal faits, mais, détails importants quand même, le scénario est pour le moins basique et les personnages centraux manquent de charisme. Dans le rôle principal, Rob Freeman est un acteur américain qui a surtout joué sur le petit écran et dans des films de série B ou Z. Il est néanmoins apparu au casting de “Saving Private Ryan” (1994) dans un petit rôle. Sa participation à “The Dead”, tournage sur lequel il aurait attrapé la malaria, marque sa dernière apparition à ce jour (2020) sur un écran. A ses côtés, l’acteur ghanéen Prince, moins expérimenté, se débrouille pas plus mal.

L’aventure du tournage du film a été suffisamment agitée, voire cauchemardesque, pour qu’Howard J Ford sorte en 2012 un livre racontant l’expérience de fabrication du film et intitulé “Surviving The Dead”.

“The Dead” a fait quelques festivals avant de sortir en DVD/Blu-ray. Encouragés par le succès du film, les deux frérots sortent trois ans plus tard, un autre film exotique de zombie, “The Dead 2: India” avec cette fois-ci visiblement plus de moyen (d’après la bande annonce en tout cas). Howard J et Jonathan Ford continuent, chacun de leur côté ou tous les deux, à tourner des films anglais de tout genre à petit budget, quand ils ne font pas des tournages publicitaires.

DVD ou blu-ray FR (2012). 

%d blogueurs aiment cette page :