Un thriller horrifique inquiétant et joliment filmé par le réalisateur espagnol José Ramón Larraz, porté par la présence fantomatique d’Angela Pleasence.

Symptoms (1974)

Réalisé par José Ramón Larraz (sous le pseudo de Joseph Larraz)

Ecrit par José Ramón Larraz et Stanley Miller d’après une histoire de Thomas Owen

Avec Angela Pleasence, Peter Vaughan, Lorna Heilbron, Nancy Nevinson,…

Directeur de la photographie : Trevor Wrenn / Montage : Brian Smedley-Aston/ Direction artistique : Ken Bridgeman / Musique : John Scott

Produit par Jean L. Dupuis

Thrilller horrifique

UK / Belgique / Espagne

Helen (Angela Pleasence) invite son amie Anne (Lorna Heilbron) pour un week-end dans la vieille maison inhabitée de ses parents dans la camapgne anglaise. Mais l’ambiance est pesante, Helen est malade et la seule personne présente dans la propriété est l’homme à tout faire, Brady (Peter Vaughan) qu’Helen ignore.

José Ramón Larraz fut d’abord un dessinateur de comics qui las de la censure imposée au genre, décida de se lancer dans le cinéma. En tant que cinéaste, il est un parfait exemple de la mouvance érotico-horrifique des années 70. Son film le plus connu reste ainsi « Vampyres » (1974) sur le parcours aussi sanglant et violent que sexuellement explicite de deux auto-stoppeuses vampires et lesbiennes dans la campagne anglaise !

« Symptoms », sorti la même année, est pourtant bien différent de « Vampyres ». On est face à un thriller horrifique plus psychologique que graphique, aux accents gothiques. L’ambiance très léchée, superbement mise en image et portée par un excellent trio d’acteurs, a même valu une participation du film au festival de Cannes.

« Symptoms » prend son temps pour poser le cadre et les personnages. Le déséquilibre psychologique d’Helen remonte à la surface par petites touches (un regard, des mots,…). Son amie Anne entend parfois des voix et des bruits la nuit alors qu’elles sont censées être seules. Quand elle s’inquiète de la santé de son amie, Helen répond juste qu’elle est malade, mais qu’elle a besoin de sa présence et qu’elle va vite aller mieux.

Le personnage d’Helen fait fortement penser à celui de Carol dans « Repulsion » (1965) de Roman Polanski. Sa fragilité psychologie, son problème avec les hommes et le sexe en général,… Tout comme « Repulsion », le film s’aventure dans des allusions fantastiques, ici avec les apparitions fantomatiques de Cora, la mystérieuse amie d’Helen, mais « Symptoms » – comme « Replulsion » ne franchit jamais le pas.

Dans le rôle d’Helen, Angela Pleasence (fille de Donald), fait merveille avec son visage particulier, son teint pâle et ses grands yeux bleus. Peter Vaughan prête sa silhouette menaçante à Brady et enfin l’actrice écossaise Lorna Heilbron prend les traits d’une jeune femme innocente et inquiète pour la santé de son amie.

« Sytmptoms » est un bon thriller horrifique avec une ambiance très intéressante qui semble parfois s’abandonner à un bucolisme trompeur. L’orage, et pas seulement figurativement, est toujours en approche. Le BFI a ressorti le film dans une très belle copie dans dans sa mythque collection « BFI Flipside », c’est donc une bonne occasion de le (re)découvrir dans d’excellentes conditions.

Combo DVD/blu-ray. Studio BFI (2017), collection BFI Flipside. Version originale sous-titrée en anglais. Livret de 18 pages. Interviews avec Angela Pleasence, Lorna Heilbron et Brian Smedley-Aston, docs « On Vampyres and others symptoms » et « From Barcelona… to Tunbridge Wells : The Films of José Larraz ».

A découvrir également :

%d blogueurs aiment cette page :