Review of: Sylvia
Biopic:
Christine Jeffs

Reviewed by:
Rating:
2
On 21 juillet 2018
Last modified:21 juillet 2018

Summary:

Un biopic consacré à un couple mythique de poètes. La prestation des interprètes ne sauve pas un scénario discutable et une réalisation trop classique.

Un biopic consacré à un couple mythique de poètes. La prestation des interprètes ne sauve pas un scénario discutable et une réalisation sans âme.

Sylvia (2003)

Réalisé par Christine Jeffs

Ecrit par John Brownlow

Avec Gwyneth Paltrow, Daniel Craig, Jared Harris, Michael Gambon,…

Direction de la photographie : John Toon / Direction artistique : Jane Cecchi, Joanna Foley, John Hill et Ken Turner / Montage : Tariq Anwar / Musique : Gabriel Yared

Produit par Alison Owen pour BBC Films, British Film Council, Capitol Films et Ruby Films

Biopic / romance

110mn

UK

En 1956 à Cambridge, Sylvia Plath (Gwyneth Paltrow) une jeune étudiante américaine qui tente de percer en tant que poétesse, s’éprend d’un autre étudiant, poète également, Ted Hugues (Daniel Craig). Ils se marient et partent vivre aux USA. Sylvia s’efface devant le succès de son mari, dont elle devient de plus en plus jalouse.

« Sylvia » raconte la relation amoureuse tumultueuse entre deux poètes, reconnus parmi les plus grands de leur génération, l’américaine Sylvia Plath et l’anglais Ted Hughes, de leur rencontre en 1956 alors qu’ils sont tous deux étudiants à Cambridge jusqu’au suicide de Plath en 1963 à l’âge de 30 ans.

D’emblée on devine un problème majeur qui se confirme à la vision du film. « Sylvia » n’est pas un film consacré à la poétesse américaine comme le titre où même l’affiche pourrait le faire croire mais la description de la relation amoureuse entre Sylvia et Ted, plombée par la jalousie de la jeune femme.

Pendant près de 2 heures, on observe la lente descente aux enfers de Sylvia Plath. C’est lent, monocorde et pas très subtile. Si le scénariste John Brownlow avait eu une vision un peu plus riche, plus complexe de ce couple mythique, on n’aurait pas eu l’impression de suivre l’inévitable chute d’une femme dépressive et jalouse… avec un mari aimant mais impuissant (oh oui il la trompe, mais on a l’impression que c’est en désespoir de cause). C’est très cliché.

La réalisation très léchée de la néo-zélandaise Christine Jeffs, avec les directions photo et artistique à l’unisson, sans faux pas, et sa musique guimauve, n’aide pas non plus. On a l’impression de se trouver devant des cartes postales. C’est joli mais cela ne correspond pas à un portrait qui aurait dû être plus intime, plus granuleux, moins plastifié.

Heureusement, dans les rôles principaux Gwyneth Paltrow et Daniel Craig se débrouillent très convenablement. Et on a droit à des seconds rôles de talents comme Jared Harris et Michael Gambon. Ca ne sauve pas le film, mais ça le rend regardable.

DVD zone 2 UK. Version originale sans sous-titres.

A découvrir également :

%d blogueurs aiment cette page :