Steve Coogan et John C. Reilly livrent de superbes interprétations du duo comique le plus célèbre du cinéma. Un film très émouvant sur une amitié légendaire

Stan & Ollie (2018)

Stan & Ollie (2018)

Réalisé par Jon S. Baird

Ecrit par Jeff Pope d’après le livre de ‘A.J.’ Marriot

Avec Steve Coogan, John C. Reilly, Shirley Henderson, Nina Arianda, Rufus Jones, Danny Huston,…

Directeur de la photographie : Laurie Rose / Production design : John Paul Kelly / Direction artistique : David Hindle et Astrid Sieben / Montage : Úna Ní Dhonghaíle et Billy Sneddon / Musique : Rolfe Kent

Produit par Faye Ward

Drame / biographie

98mn

UK / Canada / USA

Le film débute en 1937. Laurel et Hardy sont au somment de leur gloire, mais Laurel souhaite revoir leur salaire avec leur studio historique Hal Roach Studios. Mais les négociation tournent court et les deux collègues se fâchent.

En 1953,  leurs carrières en berne, Laurel (Steeve Coogan) convainc Hardy (John C. Reilly) de venir faire une dernière tournée en Grande-Bretagne avec la promesse d’un grand final à Londres et d’un film. Mais la tournée débute laborieusement, les jeunes générations ne les connaissant pas. Puis le projet de film, adapté des aventures de Robin des Bois, s’évapore. Alors que leurs femmes respectives les rejoignent à Londres, Laurel et Hardy tentent de faire bonne figure, mais les rancoeurs d’entant et la santé de Laurel viennent contrarier leur tournée.

L’Ecossais Jon S. Baird livre une réalisation soignée à l’image de ce magnifique plan séquence qui ouvre le film et nous présente nos deux héros dans les backstages de l’un de leur film (Way Out West, 1937), quand ils se rendent de leur loge jusqu’au plateau parlant d’argent, des problèmes de coeur et d’argent de Babe, de vacances et de leurs contrats. Scène qui se finit en échanges d’amabilités entre Stan et le producteur Hal. Savoureux ! Ils tournent la scène puis on voit cette même scène projetée dans une salle comble devant un public hilare.

16 ans plus tard, on retrouve donc le duo devant un hôtel miteux à Newcastle. Il pleut, nos deux héros sont moins fringants, ils rencontrent le promoteur de la tournée, et découvrent rapidement qu’ils sont relégués dans des petites salles où ils jouent devant une poignée de spectateurs. Mais Stan et Laurel ont plus d’un tour dans leur sac !

“Stan & Ollie” est un beau film, bien produit, mais c’est surtout le récit d’une amitié, de la relation très spéciale qui unit ces deux légendes du cinéma. Et c’est là qu’il est le meilleur. Les dialogues sont excellents, et surtout le comique anglais Steve Coogan et l’acteur américain John C. Reilly livrent des prestations ébouriffantes qui véhiculent une émotion bien réelle.

“Stan & Ollie’ est un superbe hommage qui a le bon goût d’être basé sur un ouvrage de référence sur les deux comiques écrit par le grand spécialiste du duo ‘A.J.’ Marriot “LAUREL and HARDY – The British Tours” (1993). Le scénariste Jeff Pope (“Essex Boys”, “Pierrepoint: The Last Hangman“, “Philomena”,…) fait du très beau boulot pour influer de la vie à cette histoire qui aurait pu tomber dans le mélodrame et le biopic un peu empesé et réducteur (après tout on ne parle ici quasiment que de leur fin de carrière).

Le réalisateur John S. Baird avait réalisé une chouette adaptation d’Irvine Welsh avec “Filth” (2013) et on le retrouve ici avec plaisir à la tête d’une production certes plus classique, mais également très réussie.

Le film a eu une carrière en salles trop modeste et n’a en France droit qu’à une sortie DVD (pas de blu-ray), ce qui est un peu dommage ! Quoi qu’il en soit, vu les performances des deux acteurs principaux, je ne saurais que vous recommander la version originale (même s’il y a bien entendu une version française sur le DVD).

DVD zone 2 FR. Studio Metropolitan Vidéo (2019). Version originale sous-titrée en français. Bonus : making of

%d blogueurs aiment cette page :