Emerald Fennell et Daniel Kaluuya, deux des Britanniques récompensés aux Oscars

Jetons un petit coup d’oeil rapide aux vainqueurs britanniques des Oscars 2021 qui se sont déroulés le dimanche 25 avril

Finalement, “Promising Young Woman“, co-production britannico-américaine écrite et réalisée par la londonienne Emerald Fennell n’aura pas décroché l’Oscar du meilleur film mais devra se contenter de celui du meilleur scénario original. Déjà une belle récompense alors qu’il s’agit du premier long métrage d’Emerald Fennell.

Pas de chance non plus pour “The Father” (2020) co-production franco-britannique qui rate également l’oscar du meilleur film pour lequel il était nominé.

Par contre, “The Father” permet au gallois Anthony Hopkins de remporter son deuxième Oscar (après “The Silence of the Lambs” en 1991) et d’être l’acteur le plus âgé à jamais recevoir un Oscar… à l’âge de 83 ans. Il remporte la statuette face à notamment deux autres britanniques : Riz Ahmed (“Sound of Metal”) et Gary Oldman (“Mank”).

“The Father” est également reçoit également l’Oscar du meilleur scénario adapté. Statuette remise à Christopher Hampton qui avait déjà remporté une statuette pour “Dangerous Liaison” (1989) réalisé par Stephen Frears et le dramaturge français et réalisateur du film Florian Zeller.

L’oscar du meilleur second rôle masculin va à l’acteur londonien Daniel Kaluuya pour “Judas and the Black Messiah”. Kaluuya poursuit actuellement une belle carrière à Hollywood depuis le triomphe de “Get Out” (2017) où il jouait le rôle principal.

%d blogueurs aiment cette page :