Un huis clos dans un ravin miné en Afghanistan. Un spectacle éprouvant qui vous plonge au coeur d’une mission militaire banale qui tourne au cauchemar

Kajaki (2014)

(En terrain miné)

Réalisé par Paul Katis

Ecrit par Tom Williams

Avec Mark Stanley, David Elliot, Scott Kyle,…

Direction de la photographie : Chris Goodger / Direction artistique : Karim Kheir, Alex Woodward et Nasser Zoubi / Montage : Brin

Produit par Paul Katis et Andrew de Lotbiniere

Guerre

UK

 

“Kajaki, the true story” est un film basé sur des faits réels, l’histoire d’un groupe d’hommes pris au piège d’un ravin miné près du barrage de Kajaki, dans le sud de l’Afghanistan, en septembre 2006. Les soldats se sentent en sécurité, la région est calme, mais ironie du sort, leur cauchemar sera causé par  des mines posées 25 ans plus tôt, durant l’invasion russe.

“Kajaki” prend une vingtaine de minutes pour poser ses personnages, mais difficile de distinguer ces hommes qui dialoguent que par vannes à forte connotation sexuelle et quelques échanges militaires. Il faut bien tuer l’ennui. Les 3/4 restants du film se déroulent sous forme de huis clos à ciel ouvert, dans un ravin rocailleux où les hommes attendent les secours et prient pour ne pas déclencher une autre mine.

La tension dans le ravin est parfois intenable, le réalisateur ne nous cache rien des dégâts causés par les mines et à chaque instant on craint d’entendre retentir une autre explosion. Il faut avoir le ventre bien accroché. Le réalisateur Paul Katis signe un film efficace en adoptant une approche documentaire. Il nous met dans le ravin avec ces hommes, refuse tout effet artificiel : pas de musique et pas de dialogue existentiel.

On aurait aimé que le film soit plus court (là il fait presque 2 heures) car c’est un visionnage assez éprouvant, mais ça fait partie de son efficacité. C’est le premier long de Katis qui a débuté dans le documentaire à la fin des années 80 et avait signé également quelques courts. Pour sa part, le scénariste Tom Williams avait déjà signé le scénario d’un long mais d’un tout autre genre, la comédie romantique en snowboard “Chalet Girl” (2011) !

N’attendez pas une position politique sur la guerre en Afghanistan. “Kajaki” cherche à rendre hommage aux militaires en nous faisant partager leur vécu à travers une expérience à la fois extrême et banale. Le film est dédié à la mémoire des 452 britanniques qui ont perdu la vie depuis le début de l’intervention occidentale.

DVD zone 2 FR. Studio UFO Distribution (2016). Version originale sous-titrée en français et version française. Bonus : Making of (7′), Les survivants racontent (8′)

 

 

%d blogueurs aiment cette page :