Review of: Honour
Crime:
Richard Laxton / Gwyneth Hugues

Reviewed by:
Rating:
3
On 17 mars 2021
Last modified:17 mars 2021

Summary:

Un téléfilm policier qui traite un sujet grave (les crimes d'honneur) mais se concentre un peu trop sur l'enquête et pas assez sur la victime et le fond

Un téléfilm policier qui traite un sujet grave (les crimes d’honneur) mais se concentre un peu trop sur l’enquête et pas assez sur la victime et le fond

Honour (2020)

Réalisé par Richard Laxton

Ecrit par Gwyneth Hughes

Avec Keeley Hawes, Moe Bar-El, Rhianne Barreto, Ahd, …

Produit par Alliea Nazar et Alison Bryan

Direction de la photographie : Laurens De Geyter / Production design : Christina Moore / Montage : David Blackmore

Drame / Crime

2 épisodes de 46mn (ITV) / 1 épisode de 89mn (Arte)

Diffusé pour la première fois sur ITV en septembre 2020

UK

Caroline Goode (Keeley Hawes) vient d’être nommée inspectrice en chef. La première affaire qui lui est confiée est la disparition d’une jeune kurde iraquienne de 20 ans, Banaz Mahmod. C’est son petit copain Rahmat (Moe Bar-El) qui a signalé sa disparition. Mais la famille de la jeune femme refuse de s’inquiéter. Pourtant, un message et des plaintes déposées auprès de la police par Banaz montrent qu’elle était menacée de mort. Malgré tout, la police n’a rien fait. Caroline Goode est bien décidée à retrouver la jeune femme, mais elle doit faire face au silence de la communauté kurde.

“Honour” est basé sur des faits réels qui se sont produits en 2006-07 et qui ont choqué l’opinion. Un fait divers tragique qui illustre les crimes d’honneurs dont sont victimes encore de nombreuses femmes dans certaines communautés. Dans un livre publié en mars 2020, la vraie Caroline Goode a raconté dans les détails son investigation. Et c’est ce livre qui est porté à l’écran dans une mini-série diffusée sur ITV quelques mois plus tard.

“Honour” est avant tout une enquête policière. De la victime Banaz Mahmod, on ne voit que des vidéos enregistrées lors de ses dépôts de plainte à la police. Le personnage central est l’enquêtrice Caroline Goode  et son combat pour retrouver Banaz et lui rendre justice. Même si ça veut dire qu’elle devra écorner la réputation de la police au passage, cette police qui n’a jamais pris le soin d’écouter la jeune femme malgré cinq dépôts de plainte !

Reste que le téléfilm laisse un goût amer dans la bouche. “Honour” ne donne que le regard de Caroline Goode. La victime est reléguée à un simple accessoire. Et du fait de la courte durée de l’ensemble (89 minutes), aucun personnage n’est vraiment posé et le contexte n’est pas creusé. Bref, si l’objectif de “Honour” est d’être un téléfilm criminel efficace, il fait son job. Mais vu le thème et qu’il s’appuie sur un fait divers réel, on peut en attendre bien plus.

Notons que “Honour” a été diffusé en Angleterre sous forme de mini-série en deux épisodes (2×46 minutes) puis a été diffusé à l’étranger (dont en France sur Arte) sous la forme d’un téléfilm de 89 minutes.

ITV s’est-il un trop peu précipité pour sortir l’adaptation du livre de Goode (quelques mois seulement séparent la parution du livre et la sortie de la version télévisée) ? En tout cas, “Honour” manque clairement de distance vis à vis de son sujet, et ce dernier aurait peut-être mérité une vraie mini-série en 3/4 épisodes. Dommage.

Reste les interprètes, tous convaincants malgré des rôles rachitiques. Bien sûr, on a vu Keeley Hawes dans un nombre incalculable de séries ces dernières années (The Killing, Bodyguard, It’s a Sin,…). A ses côtés de nombreux acteurs d’origine orientales complètent le casting. On notera particulièrement Rhianne Barreto dans le rôle de la soeur ainée de Banaz et Moe Bar-El dans celui du petit ami de Banaz.

 

 

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :