Un chouette revenge movie qui ne se fourvoie pas dans les poncifs du genre et bénéficie d’un protagoniste atypique, un fermier nord irlandais taiseux et solitaire

Bad Day for the Cut (2017)

Réalisé par Chris Baugh

Ecrit par Chris Baugh et Brendan Mullin

Avec Nigel O’Neill, Susan Lynch, Józef Pawlowski, Stuart Graham, David Pearse, Anna Próchniak, Stella McCusker,…

Direction de la photographie : Ryan Kernaghan / Montage : Brian Philip Davis / Musique : James Everett

Produit par Katy Jackson et Brendan Mullin

Crime / Thriller

UK

Donal (Nigel O’Neill) est un fermier irlandais qui vit seul avec sa mère Florence (Stella McCusker). Jusqu’au jour où celle-ci est sauvagement asssasinnée. Donal va se lier avec un assassin raté, Bartosz (Józef Pawlowski), afin de venger sa mère et de retrouver la soeur de Bartosz.

Quand on est un type pas très causant et qui ne demande rien à personne, vivant dans un endroit isolé dans la campagne d’Irlande du Nord, on est d’autant plus choqué quand la violence s’abat sur vous, aussi extrême qu’inattendue. Un crime qui n’a pas de sens. Qui voudrait tuer sa mère ? Qui est cet homme, bien sapé, qui s’est enfui de la maison après le meurtre ?

Après l’assassinat sauvage de sa mère, Donal tente malgré tout de reprendre sa vie. Mais un jour deux hommes masqués le braquent et tentent de mettre en scène son suicide. Donal arrive à tuer l’un d’eux et interroge l’autre, Bartosz (Józef Pawlowski). Ce dernier s’est retrouvé mêlé à cette histoire pour tenter d’obtenir la libération de sa soeur Kaja, prostituée par un réseau criminel local dirigé par une certaine Frankie (Susan Lynch).

“Bad Day for the Cut” est un revenge movie bien fichu avec un protagoniste pour le moins atypique pour le genre. Donal est un paysan pur jus, un vieux garçon calme et réservé de la cinquantaine, mais il va bientôt laisser une traînée de cadavres derrière lui, armé de son fusil de chasse. Le personnage bénéficie en outre de l’interprétation solide de l’acteur irlandais Nigel O’Neill (The Secret, The Bookshop) qui a fait ses débuts au cinéma tardivement avec “Behold the Lamb” en 2011.

Le film est co-scéarisé et réalisé par Chris Baugh, jusqu’alors abonné aux courts et aux séries télé. Le rôle a été écrit spécialement pour Nigel O’Neill avec qui il avait déjà travaillé. Il a également situé l’action dans la région dont il est originaire, County Tyrone, et est un fan de revenge movies. Tout se tient donc !

Le résultat est un bon revenge movie, porté par ce duo improbable du fermier taiseux irlandais et du tueur raté polonais. L’ambiance est bien travaillée par Chris Braun, et le film (financé par Nothern Ireland Screen) bénéficie également d’une fin plus travaillée que dans de nombreux films du genre. Personne ne sort gagnant d’une violence aveugle allimentée par une quête illusoire de justice.

“Bad day for the cut” a eu sa première mondiale à Sundance en janvier 2017. En France, il arrive directement sur Netflix.

Disponible sur Netflix (mai 2018) en version originale sous-titrée en français.

%d blogueurs aiment cette page :