Review of: Porc Royal
Comédie:
Malcolm Mowbray et Alan Bennett

Reviewed by:
Rating:
4
On 7 octobre 2017
Last modified:7 octobre 2017

Summary:

Une comédie sur le rationnement où un porc devient l'enjeu d'une guerre sociale entre les notables d'un village et un modeste représentant de la classe moyenne

Une comédie sur le rationnement où un porc devient l’enjeu d’une guerre sociale entre les notables d’un village et un modeste représentant de la classe moyenne

A Private Function (1984)

(Porc royal)

Réalisé par Malcolm Mowbray

Ecrit par Alan Bennett

Avec Michael Palin, Maggie Smith, Denholm Elliott, Richard Griffiths, Pete Postlethwaite, Alison Steadman,…

Directeur de la photographie : Tony Pierce-Roberts / Montage : Barrie Vince / Musique : John Du Prez / Direction artistique : Judith Lang et Michael Porter

Produit par Mark Shivas pour Handmade Films

UK

1947. Les notables d’une petite ville du Yorkshire compte organiser un diner pour célébrer le mariage royal. Le plat d’honneur en est un cochon élevé illégalement. Mais Gilbert Chilvers (Michael Palin), un modeste pédicure qui est détesté par les notables locaux, vole le cochon, poussé par sa femme Joyce (Maggie Smith).

Le film s’ouvre sur un film d’actualité Pathé diffusé dans une salle de cinéma. On y présente le gâteau de mariage officiel du couple royal tout en expliquant aux Anglais que les conditions étant dures, il va falloir se restreindre davantage. Mais au moins en Anglettre, on est « tous égaux », pas comme chez ces Français qui pratiquent le marché noir, ce « commerce véreux ».

Joyce, professeur de pianiste, monte sur la scène du cinéma local. C’est elle qui interprète les interludes à l’orgue. Pendant ce temps, le mari de Joyce, Gilbert Michael Palin) lui fait sa tourné de pédicure. Après avoir mangé un repas frugal (une pomme) il se rend chez une de ses clientes, femme de comptable (Alison Steadman).

Pendant que les notables décident dans la cuisine de la liste des invités pour le dîner de célébration, Gilbert coupe les ongles de pied de madame dans le salon.

Rentré chez lui, Gilbert ouvre un colis. Dedans se trouve un pied géant pour le magasin qu’il compte ouvrir dans la grande rue. Mais le docteur Swaby (Denholm Elliott) ne compte pas laisser cet imbécile ouvrir un magasin sur la grande rue.

L’écrivain, scénariste et auteur de théâtre Alan Bennett nous offre ici un portrait à l’acide de l’Angleterre profonde à l’époque du rationnement. Sous la couvertue d’une pseudo égalité, les notables locaux continuent bien entendu de s’empifrer alors que les moins bien pourvus eux doivent faire avec des le minimum.

L’éleveur et le boucher deviennent les personnes centrales en période de disette. Et chacun, quelque soit sa position sociale, ne pense plus qu’à une chose : manger.

La comédie de Bennett prend pour cible la bourgeoisie de province, incarnée à l’écran par sa figure proémintante, le docteur du village, l’immonde docteur Swaby (parfaitement incarné par Denholm Elliott).

Peu de films britanniques ont fait du rationnement leur thème central. « A Private Function » est l’une des rares comédies sur le sujet. Sans être hillarante, la comédie est remplie de petites piques et de personnages dont les portraits sont superbement brossés par un très beau casting.

Handmade Fims, la société de production mythique qui a produit « A Private Function » ne tablait pas sur le succès de cette comédie modeste, misant plutôt sur une autre comédie qu’ils développaient parallèlement, grosse production avec la star Michael Caine, « Water » (1985). Contre toute attente, « Water » va faire un bide monumental, alors que « A Private Function » va pour sa part connaitre le succès.

Le réalisateur Malcolm Mowbray, venu de la télévision, va signer encore quelques films des deux côtés de l’Attantique, tous des comédies, mais rien d’aussi réussi que « A Private Function ».

DVD zone 2 FR. Studio M6 Video, collection UK. Version originale sous-titrée en français et version française. Aucun bonus

A découvrir également :