Crime:
Darren Ward

Reviewed by:
Rating:
2
On 12 février 2020
Last modified:12 février 2020

Summary:

Un film de gangsters aussi gore que le budget est minuscule. Pour spectateurs très avertis et amoureux de charcuterie !

Un film de gangsters aussi gore que le budget est minuscule. Pour spectateurs très avertis et amoureux de charcuterie !

A Day of Violence (2010)

Ecrit et réalisé par Darren Ward

Avec Nick Rendell, Victor D. Thorn, Giovanni Lombardo Radice, Christopher Fosh,…

Direction de la photographie : John Raggett / Montage : Darren Ward / Musique : Dave Andrews

Produit par Darren Ward (et 10 autres gusses) pour Giallo Films

Crime / Horreur

UK

Mitchell (Nick Rendell) est venu s’installer à Southampton avec sa femme pour oublier un passé londonien peu recommandable. 18 mois plus tard, il se retrouve pourtant à la morgue avec un gros trou en plein milieu de l’estomac. Retour en arrière.  Mitchell joue les gros bras pour un petit escroc. Alors qu’il doit récupérer 2.000 livres auprès d’un dealer qui est aussi un camé Hooper (Giovanni Lombardo Radice), il trouve sur place 100.000 livres supplémentaires. Il tue Hooper et donne sa démission à son boss. Il part en fait travailler pour un nouvel employeur bien plus coriace Boswell (Victor D. Thorn). Mais manque de pot, les 100.000 livres lui appartiennent !

En moins de cinq minutes, “A Day of Violence” nous offre un fast forward suivi d’un flashback qui se situe entre la première scène (Mitchell célèbre un nouveau départ) et la deuxième (Mitchell est mort) ! Un départ un peu déséquilibrant qui cache en fait la raison pour laquelle Mitchell a besoin des 100.000 livres, qu’il prend le risque de s’en emparer et qu’il tue tout sur son passage pour les garder ! En fait l’explication (qu’on a bien sûr à la fin du film) est plutôt ridicule et mièvre, mais bon passons !

“A Day of Violence” est un film de gangster à petit budget (estimé à 100.000 livres justement !) écrit et réalisé par Darren Ward, un spécialiste des films à micro budget depuis le début des années 90 et basé à Southampton. En 1997, il réalise “Sudden Fury”, un film de gangster hyper violent. “A day of Violence” s’inscrit dans la même logique et il vaut mieux avoir l’estomac bien accroché. Le sang gicle dans tous les sens. Les dégâts des scènes de torture ou par fusil à pompe sont montrés en gros plan. Les effets visuels sont plutôt réussis, mais ce n’est pas du goût de tout le monde, et ça se comprend !

Niveau interprétation, c’est parfois un peu faiblard mais rien de rédhibitoire pour une série Z ! Et pour le rôle de Hooper, notre scénariste-réalisateur-monteur-producteur s’est quand même payé Giovanni Lombardo Radice, une star du Z italien qui a tourné avec Lucio Fulci, Umberto Lenzi et Michele Soavi mais aussi Scorsese (The Gangs of New York).

Darren Ward vient de sortir un troisième opus hyper violent “Beyond Fury” (avec un énorme budget de 250.000 livres). J’ai hâte de voir ça (ou pas) !

Etrangement, “A Day of Violence” (rebaptisé “Day of violence” !) est disponible en édition DVD française avec même une VF !

DVD zone 2 FR. Studio 7 (2011). Version originale sous-titrée en français et version française. Bonus : making of (22mn)

%d blogueurs aiment cette page :