Drame:
Richard Fleischer

Reviewed by:
Rating:
4
On 18 février 2012
Last modified:28 octobre 2017

Summary:

Richard Attenborough est impérial dans cet excellent film de Fleischer "L'étrangleur de Rillington Place". Un film sobre sur un serial killer. Une rareté.

Richard Attenborough est impérial dans cet excellent film de Fleischer. Un film sobre sur un serial killer. Une rareté.

L'étrangleur de Rillington Place

10 Rillington Place (1970)

(L’étrangleur de Rillington Place)

Réalisé par Richard Fleischer

Ecrit par Clive Exton d’après le livre de Ludovic Kennedy

Avec Richard Attenborough, John Hurt, Judy Geeson,…

Directeur de la photographie : Denys N. Coop / Montage : Ernest Walter / Direction artistique : Maurice Carter / Musique : John Dankworth

Produit par Martin Ransohoff et Leslie Linder

Drame

106 mn

UK

En 1949, un jeune couple avec un bébé, Timothy (John Hurt) et Beryl (Judy Geeson), cherche un appartement. Pauvres, ils louent un petit deux pièces délabré dans une impasse. Mais, le locataire du rez de chaussée, John Reginald Christie (Richard Attenborough) cache un terrible secret.

10-rillington-placeJR Christie est l’un des plus célèbres serial killers britanniques. Il a sévi à Londres dans les années 40 et 50, et les errements de l’enquête sur ses crimes ont été à l’origine d’un grand débat public qui participera à l’abandon de la peine de mort en 1965.

Quand quelques années plus tard, un député anglais prépare un projet de loi pour rétablir la peine de mort, l’acteur et producteur Leslie Linder décide qu’il est temps de rafraichir la mémoire de ses compatriotes. Il se rapproche donc de Ludovic Kennedy qui a écrit le livre le plus documenté sur l’affaire en vue de produire le film le plus réaliste possible.

Leslie Linder ensuite approcha Richard Attenborough, un acteur reconnu, et dont il connaissait les positions sur la peine de mort. C’est Attenborough qui amènera sur le projet Richard Fleischer, réalisateur américain talentueux et éclectique (« 20.000 Leagues under the sea » 1954, « Tora! Tora! Tora! » 1970, « Soylent Green » 1973) qu’il avait connu sur le tournage de la comédie « Doctor Dolittle » (1967). Fleischer avait déjà tourné en 1968 un très bon drame sur un serial killer américain « The Boston strangler » avec Tony Curtis, ou encore « Compulsion » (1959) sur deux jeunes étudiants en droit de Chicago qui décident de commettre le crime parfait.

La réussite du film est notamment due à l’approche ultra réaliste clairement affichée dès la première image en grandes lettres blanches sur fond noir « Ceci est une histoire vraie. Quand cela était possible, les dialogues sont basés sur des documents officiels ». Témoin de cette quête de réalisme, le film a été tourné à Rillington Place, l’endroit même où a eu lieu le drame.

La réalisation toute en retenue de Fleischer se met au service de la cause défendue par le film. Bien qu’on ne voit quasiment aucune violence, « 10 Rillington Place » est extrêmement dur et très oppressant. D’autant que le jeu des acteurs principaux est juste parfait, et ne tombe jamais dans la caricature.

Si Richard Attenborough est surtout connu internationalement pour la poignée de films qu’il a réalisé (« Gandhi » et « Cry Freedom » en tête), il a tenu des rôles majeurs dans quelques uns des plus grands films britanniques des années 60 et 70. Son interprétation de JR Chrisite est probablement son coup de maitre.

Richard Fleischer a marqué le casting de son emprunte en recrutant John Hurt, formidable dans le rôle d’un jeune homme, illettré, un peu simplet, qui ment pour se donner une stature sociale.

Avec ce genre de sujet, le risque est de tombé dans le grand guignol. Mais par sa sobriété, et son obsession du réalisme, « 10 Rillington Place » est un modèle du genre.

A noter que les éditions Carlotta ont eu la bonne idée de sortir enfin le film sur le territoire français, et en blu-ray qui plus est. A se procurer sans hésiter !

Blu-ray FR. Studio Carlotta (2016). Version française et version originale sous titrée en français. BONUS : Préface de Nicolas Saada (HD) / « Richard Flesicher, un auteur discret » : entretien inédit avec Christophe Gans (HD – 24′) / »Dans la peau de Beryl : Judy Geeson à propos de « L’Étrangleur de Rillington Place »  » (HD – 22′) / Bande-annonce (HD)

A découvrir également :